Informations

Quelle classe d'animaux constitue la plus grande biomasse ?

Quelle classe d'animaux constitue la plus grande biomasse ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'ai trouvé ici qu'au niveau de l'espèce c'est la vache. Mais, collectivement, les insectes peuvent dépasser même les mammifères. Alors, quelle classe d'animaux constitue la plus grande biomasse ?


À la suite du commentaire de MarchHo, je n'ai pas été en mesure de trouver d'estimations spécifiques à une classe (au sens formel), mais si vous vouliez dire «classe» dans un sens informel, ce qui suit peut être utile.

Une belle infographie couvrant la biomasse relative de tous les mammifères terrestres est ici, et un tableau complet pour les groupes d'espèces (au niveau des vertébrés domestiqués, des invertébrés, etc.) est ici (reproduit ci-dessous).

Réponse courte : parmi les animaux, les invertébrés sont là où se trouve la masse.


Solutions NCERT pour la classe 12 : Ch 14 Biologie des écosystèmes

(d) Les décomposeurs
Les décomposeurs comprennent les micro-organismes tels que les bactéries et les champignons. Ils forment la plus grande population d'une chaîne alimentaire et obtiennent des nutriments en décomposant les restes de plantes et d'animaux morts.

3. Le deuxième niveau trophique d'un lac est
(a) Phytoplancton
(b) Zooplancton
(c) Benthos
(d) Poissons

(b) Zooplancton
Le zooplancton est le principal consommateur des chaînes alimentaires aquatiques qui se nourrissent de phytoplancton. Par conséquent, ils sont présents au deuxième niveau trophique dans un lac.

4. Les producteurs secondaires sont
(a) Herbivores
(b) Producteurs
(c) Carnivores
(d) Aucune des réponses ci-dessus

(d) Aucune des réponses ci-dessus
Les plantes sont les seuls producteurs. Ainsi, ils sont appelés producteurs primaires. Il n'y a pas d'autres producteurs dans une chaîne alimentaire.

5. Quel est le pourcentage de rayonnement photosynthétiquement actif (PAR) dans le rayonnement solaire incident ?
(a) 100 %
(b) 50 %
(c) 1-5%
(d) 2-10%

(b) 50 %
Sur le total du rayonnement solaire incident, environ cinquante pour cent de celui-ci forme un rayonnement photosynthétiquement actif (PAR).

6. Distinguer entre
(a) Chaîne alimentaire des pâturages et chaîne alimentaire des détritus
(b) Production et décomposition
(c) Pyramide verticale et inversée
(d) Chaîne alimentaire et réseau alimentaire
(e) Détritus et détritus
(f) Productivité primaire et secondaire

(a) Chaîne alimentaire des pâturages et chaîne alimentaire des détritus

Chaîne alimentaire de pâturage Chaîne alimentaire des détritus
Dans cette chaîne alimentaire, l'énergie provient du Soleil. Dans cette chaîne alimentaire, l'énergie provient de la matière organique (ou détritus) générée dans les niveaux trophiques de la chaîne alimentaire pastorale.
Cela commence par les producteurs, présents au premier niveau trophique. Cela commence par des détritus tels que des cadavres d'animaux ou des feuilles mortes, qui sont ensuite mangés par des décomposeurs ou des détritivores.
Cette chaîne alimentaire est généralement large. Il est généralement plus petit que la chaîne alimentaire du pâturage.

(b) Production et décomposition

Production Décomposition
C'est le taux de production de matière organique (nourriture) par les producteurs. C'est le processus de décomposition de la matière organique complexe ou de la biomasse du corps de plantes et d'animaux morts à l'aide de décomposeurs en matières premières organiques.
Cela dépend de la capacité photosynthétique des producteurs. Il se produit à l'aide de décomposeurs.
La lumière du soleil est nécessaire aux plantes pour la production primaire. La lumière du soleil n'est pas requise pour la décomposition par les décomposeurs.

(c) Pyramide verticale et inversée

Pyramide verticale Pyramide inversée
La pyramide de l'énergie est toujours droite. La pyramide de la biomasse et la pyramide des nombres peuvent être inversées.
Le nombre et la biomasse d'organismes au niveau producteur d'un écosystème sont les plus élevés, qui ne cessent de diminuer à chaque niveau trophique d'une chaîne alimentaire. Le nombre et la biomasse d'organismes au niveau producteur d'un écosystème sont les plus faibles, et ne cessent d'augmenter à chaque niveau tropique. La lumière n'est pas requise pour la décomposition par les décomposeurs

(d) Chaîne alimentaire et réseau alimentaire

Chaîne alimentaire Nourriture Internet
La chaîne alimentaire est une voie unique de transfert d'énergie du haut vers le bas. Le réseau trophique est composé de plusieurs voies interconnectées.
Un individu occupe un niveau trophique à la fois. Un individu occupe plusieurs niveaux trophiques à la fois.
Il diminue la stabilité du système écologique et moins adaptatif. Il augmente la stabilité du système écologique et plus adaptatif.

(e) Détritus et détritus

Litière Détritus
La litière contient toutes sortes de déchets au-dessus de la surface de la terre. Les détritus contiennent des animaux et des plantes morts sous et au-dessus de la surface de la terre.
Il contient à la fois des déchets biodégradables et non biodégradables. Il ne contient que des déchets biodégradables.

(f) Productivité primaire et secondaire

Productivité primaire Productivité secondaire
Taux de quantité de production de matière organique par les producteurs sur une période de temps. Taux de quantité de production de matière organique par les consommateurs sur une période de temps.
C'est dû à la photosynthèse. Elle est due à l'herbivorie et à la prédation.

7. Décrire les composantes d'un écosystème.

Un écosystème est défini comme une unité en interaction qui comprend à la fois la communauté biologique ainsi que les composants non vivants d'une zone. Les composants vivants et non vivants d'un écosystème interagissent entre eux et fonctionnent comme une unité, ce qui devient évident au cours des processus de cycle des nutriments, de flux d'énergie, de décomposition et de productivité. Il existe de nombreux écosystèmes tels que les étangs, les forêts, les prairies, etc.
Les deux composantes d'un écosystème sont :
(une) Composant biotique: C'est la composante vivante d'un écosystème qui comprend des facteurs biotiques tels que les producteurs, les consommateurs, les décomposeurs, etc. Les producteurs comprennent les plantes et les algues qui contiennent des pigments de chlorophylle, qui les aident à effectuer le processus de photosynthèse en présence de lumière. Ainsi, ils sont également appelés convertisseurs ou transducteurs. Les consommateurs ou hétérotrophes sont des organismes qui dépendent directement (consommateurs primaires) ou indirectement (consommateurs secondaires et tertiaires) des producteurs pour leur alimentation. Les décomposeurs comprennent les micro-organismes tels que les bactéries et les champignons. Ils forment la plus grande population d'une chaîne alimentaire et obtiennent des nutriments en décomposant les restes de plantes et d'animaux morts.
(b) Composant abiotique : Ce sont les composants non vivants d'un écosystème tels que la lumière, la température, l'eau, le sol, l'air, les nutriments inorganiques, etc.

8. Définir des pyramides écologiques et décrire avec des exemples, des pyramides de nombre et de biomasse.

Une pyramide écologique est une représentation graphique de divers paramètres écologiques tels que le nombre d'individus présents à chaque niveau trophique, la quantité d'énergie ou la biomasse présente à chaque niveau trophique. Les pyramides écologiques représentent les producteurs à la base, tandis que le sommet représente les consommateurs de haut niveau présents dans l'écosystème. Il existe trois types de pyramides :
(a) Pyramide des nombres
(b) Pyramide d'énergie
(c) Pyramide de biomasse
Pyramide de nombres: C'est une représentation graphique du nombre d'individus présents à chaque niveau trophique dans une chaîne alimentaire d'un écosystème. La pyramide des nombres peut être droite ou inversée selon le nombre de producteurs. Par exemple, dans un écosystème de prairie, la pyramide des nombres est droite. Dans ce type de chaîne alimentaire, le nombre de producteurs (plantes) est suivi du nombre d'herbivores (souris), qui à son tour est suivi du nombre de consommateurs secondaires (serpents) et de carnivores tertiaires (aigles). Ainsi, le nombre d'individus au niveau du producteur sera le maximum, tandis que le nombre d'individus présents au niveau des carnivores supérieurs sera en revanche, dans une chaîne alimentaire parasitaire, la pyramide des nombres est inversée. Dans ce type de chaîne alimentaire, un seul arbre (producteur) fournit de la nourriture à plusieurs oiseaux frugivores, qui à leur tour supportent plusieurs espèces d'insectes.
Pyramide d'énergie: Une pyramide énergétique est un modèle graphique de flux d'énergie dans une communauté. Les différents niveaux représentent différents groupes d'organismes qui pourraient composer une chaîne alimentaire. De bas en haut, ils sont les suivants : Les producteurs apportent de l'énergie à partir de sources non vivantes dans la communauté.
Pyramide de biomasse: Une pyramide de biomasse est une représentation graphique de la quantité totale de matière vivante présente à chaque niveau trophique d'un écosystème. Elle peut être droite ou inversée. Il est dressé dans les prairies et les écosystèmes forestiers car la quantité de biomasse présente au niveau du producteur est plus élevée qu'au niveau des carnivores supérieurs. La pyramide de la biomasse est inversée dans un écosystème d'étang car la biomasse des poissons dépasse de loin la biomasse du zooplancton (dont ils se nourrissent).

9. Qu'est-ce que la productivité primaire ? Donnez une brève description des facteurs qui affectent la productivité primaire.

Il est défini comme la quantité de matière organique ou de biomasse produite par les producteurs par unité de surface sur une période de temps.
La productivité primaire d'un écosystème dépend de la variété des facteurs environnementaux tels que la lumière, la température, l'eau, les précipitations, etc. Elle dépend également de la disponibilité des nutriments et de la disponibilité des plantes pour effectuer la photosynthèse.

10. Définir la décomposition et décrire les processus et les produits de décomposition.

La décomposition est le processus qui implique la décomposition de la matière organique complexe ou de la biomasse du corps de plantes et d'animaux morts à l'aide de décomposeurs en matières premières inorganiques telles que le dioxyde de carbone, l'eau et d'autres nutriments. Les différents processus impliqués dans la décomposition sont les suivants :
(i) Fragmentation : C'est la première étape du processus de décomposition. Il s'agit de la décomposition des détritus en plus petits morceaux par l'action de détritivores tels que les vers de terre.
(ii) Lessivage : C'est un processus où les nutriments solubles dans l'eau descendent dans les couches du sol et se bloquent sous forme de sels non disponibles.
(iii) Catabolisme : C'est un processus dans lequel les bactéries et les champignons dégradent les détritus par diverses enzymes en morceaux plus petits.
(iv) Humification : L'étape suivante est l'humification qui conduit à la formation d'une substance colloïdale de couleur sombre appelée humus, qui agit comme réservoir de nutriments pour les plantes.
(v) Minéralisation : L'humus est encore dégradé par l'action des microbes, ce qui conduit finalement à la libération de nutriments inorganiques dans le sol. Ce processus de libération des nutriments inorganiques de l'humus est connu sous le nom de minéralisation.
La décomposition produit une substance riche en nutriments de couleur foncée appelée humus. L'humus se dégrade finalement et libère des matières premières inorganiques telles que le CO2, l'eau et d'autres nutriments dans le sol.

11. Rendre compte des flux d'énergie dans un écosystème.

12. Écrivez les caractéristiques importantes d'un cycle sédimentaire dans un écosystème.

Les cycles sédimentaires ont leurs réservoirs dans la croûte terrestre ou les roches. Les éléments nutritifs se trouvent dans les sédiments de la Terre. Des éléments tels que le soufre, le phosphore, le potassium et le calcium ont des cycles sédimentaires.
Les cycles sédimentaires sont très lents. Ils mettent beaucoup de temps à terminer leur circulation et sont considérés comme des cycles moins parfaits. En effet, lors du recyclage, les éléments nutritifs peuvent se bloquer dans la piscine du réservoir, mettant ainsi beaucoup de temps à sortir et à continuer la circulation. Ainsi, il sort généralement de la circulation pendant une longue période.

13. Décrire les principales caractéristiques du cycle du carbone dans un écosystème.

Le cycle du carbone est un cycle gazeux important qui a son réservoir dans l'atmosphère. Tous les organismes vivants contiennent du carbone comme constituant majeur du corps. Le carbone est un élément fondamental présent dans toutes les formes vivantes. Toutes les biomolécules telles que les glucides, les lipides et les protéines nécessaires aux processus vitaux sont constituées de carbone. Le carbone est incorporé dans les formes vivantes par un processus fondamental appelé « photosynthèse ». La photosynthèse utilise la lumière du soleil et le dioxyde de carbone atmosphérique pour produire un composé carboné appelé « glucose ». Cette molécule de glucose est utilisée par d'autres organismes vivants. Ainsi, le carbone atmosphérique est incorporé dans les formes vivantes. Maintenant, il est nécessaire de recycler ce dioxyde de carbone absorbé dans l'atmosphère pour compléter le cycle. Il existe divers processus par lesquels le carbone est recyclé dans l'atmosphère sous forme de gaz carbonique. Le processus de respiration décompose les molécules de glucose pour produire du dioxyde de carbone. Le processus de décomposition libère également du dioxyde de carbone provenant des cadavres de plantes et d'animaux dans l'atmosphère. La combustion de combustibles, l'industrialisation, la déforestation, les éruptions volcaniques et les incendies de forêt sont d'autres sources majeures de dioxyde de carbone.


Comment les animaux sont-ils classés ?

Les biologistes estiment que collectivement, les 5 à 40 millions d'espèces d'organismes de la Terre (selon l'estimation que vous choisissez de croire) constituent un total d'environ deux mille milliards de tonnes de matière vivante, ou biomasse. Les plantes représentent bien plus de 90 pour cent de la biomasse. Les animaux, objet de cet article, ne représentent qu'un faible pourcentage de la biomasse, mais ils représentent la majorité des espèces.


Selon la méthode de Linnaeus, les scientifiques classent les animaux, comme ils le font les plantes, sur la base de caractéristiques physiques communes. Ils les placent dans une hiérarchie de groupes, en commençant par le royaume animalia et en passant par les phylums, les classes, les ordres, les familles, les genres et les espèces. Le règne animal, semblable au règne végétal, comprend des groupes de phylums un phylum (singulier pour phyla) comprend des groupes de classes une classe, des groupes d'ordres un ordre, des groupes de familles une famille, des groupes de genres et un genre (singulier de genres ), groupes d'espèces. Comme l'a établi Linnaeus, les scientifiques appellent une espèce animale, comme ils appellent une espèce végétale, par le nom du genre, en majuscule, et l'espèce, sans majuscule. Jusqu'à présent, les scientifiques ont classé et nommé quelque chose de plus d'un million d'espèces animales. Sans aucun doute, ils ont encore des millions à parcourir.

Les taxonomistes, biologistes spécialisés dans la classification et la dénomination des organismes vivants, regroupent les organismes multicellulaires et mobiles indépendamment qui mangent d'autres organismes dans le royaume des animaux. Les taxonomistes reconnaissent que les animaux, contrairement aux plantes, possèdent des tissus spécialisés qui peuvent être organisés en organes encore plus spécialisés, et ils reconnaissent que la plupart des animaux, en particulier les espèces les plus avancées sur le plan de l'évolution, ont une "symétrie quobilatérale", ce qui signifie que la droite et la gauche les côtés sont essentiellement des images miroir l'un de l'autre. De manière critique, en particulier dans le désert, les animaux, contrairement aux plantes, utilisent souvent leur mobilité pour chercher refuge contre les stress environnementaux tels que la chaleur intense et la sécheresse prolongée.

Populations animales

Dans le monde entier, la population animale se compose d'espèces qui se comptent par millions. Le plus gros, le rorqual bleu, peut dépasser 100 pieds de long et 150 tonnes de poids. Les plus petits animaux connus, par exemple, une guêpe parasite que les taxonomistes ont nommée Dicopomorpha echmepterygis, ne mesure pas plus de quelques milliers de pouces de longueur.

Les communautés animales les plus abondantes et les plus diverses occupent les régions terrestres les plus productives biologiquement, par exemple les forêts tropicales humides, où les espèces d'organismes vivants se comptent probablement par millions. A l'inverse, les communautés animales les moins abondantes et les moins diversifiées vivent dans les régions les moins productives biologiquement, en particulier les déserts comme ceux de notre Sud-Ouest, où les espèces d'organismes vivants se comptent probablement par dizaines à centaines de milliers.

La richesse biologique d'une forêt tropicale humide contraste fortement avec l'appauvrissement biologique de nos déserts. La productivité biologique nette d'une zone typique dans une forêt tropicale humide peut dépasser celle d'une zone comparable dans nos terres désertiques d'un facteur de 40 à 50 fois, selon le site Internet Physical Geography.net. De plus, selon le site Internet Tropical Rainforest Biome, &ldquoLes scientifiques pensent que les forêts tropicales humides du monde pourraient contenir jusqu'à quatre-vingt-dix pour cent des espèces végétales et animales sur terre.&rdquo Dans un article intitulé &ldquoTropical Biomes,» le professeur Ralph E. Taggart, L'Université d'État du Michigan, a déclaré : « La diversité biologique totale de seulement quelques kilomètres carrés de riche forêt tropicale humide peut dépasser celle de régions entières de la zone tempérée. La plupart des plantes et des animaux du monde se trouvent dans la mosaïque complexe de communautés naturelles qui composent ce biome.&rdquo Néanmoins, nos déserts abritent une communauté animale diversifiée et hautement adaptée.

La communauté animale

Les taxonomistes divisent généralement le règne animal en deux « sous-règnes », qui comprennent les invertébrés (animaux sans colonne vertébrale) et les vertébrés (animaux avec colonne vertébrale). Comme pour les plantes, les taxonomistes transforment les groupements et classifications d'animaux ultérieurs, des phylums aux genres, en un paysage agité qui fait simplement partie du processus scientifique. En fonction de leurs racines académiques et de leurs recherches, ils divisent et redivisent la communauté animale de nombreuses manières différentes, en regroupant, reclassant et même renommant fréquemment les espèces au fur et à mesure. Certains, appelés &ldquolumpers», identifient les espèces comme appartenant au même groupe même s'il peut y avoir de petites différences. D'autres scientifiques, appelés « splitters », identifient la même espèce comme appartenant à des groupes distincts en raison des mêmes petites différences. Les lumpers produisent une taxonomie relativement simple, les splitters, une taxonomie beaucoup plus complexe.

Classer un invertébré

Dans nos déserts, le sous-royaume des invertébrés comprend des phylums tels que les arthropodes (insectes, mille-pattes, araignées, scorpions, crevettes du désert et bien d'autres), les mollusques (escargots) et les annélides (vers de terre). Dans le désert comme à travers le monde, les arthropodes, mesurés en termes d'abondance et de diversité, se classent au sommet de tous les phylums animaux. Un insecte élégant, le papillon monarque, sert d'exemple du fonctionnement du système de classification des invertébrés.

Au niveau du phylum, le monarque appartient aux arthropodes, qui partagent plusieurs caractéristiques physiques. Selon Barbara Terkanian, & ldquo Un vertébré regarde les arthropodes & rdquo Une histoire naturelle du désert de Sonora, les arthropodes ont des pattes articulées et un squelette externe, ou matériel exosquelettique, qui comprend les yeux, les pièces buccales, les antennes, le corps, les pattes, les parties antérieure et postérieure du tube digestif et certaines surfaces respiratoires. Des régions d'exosquelette flexible et non durci servent d'articulations entre les segments voisins. » La cavité corporelle contient les systèmes digestif, circulatoire, nerveux et reproducteur.

Au niveau de la classe, le monarque appartient au groupe des insectes, qui comprend l'écrasante majorité des arthropodes. Les insectes ont plusieurs caractéristiques physiques distinctives, notamment un corps en trois parties, six pattes (trois paires), des yeux composés et deux antennes. La classe, appelée Insecte, comprend trois sous-classes, selon le site Internet de Kendall Bioresearch Services. Le premier est constitué d'insectes qui n'ont jamais eu d'ailes au cours de leur histoire évolutive. Les jeunes ressemblent aux adultes. La deuxième sous-classe se compose d'insectes qui ont des ailes à l'heure actuelle ou qui en ont eu à un moment donné de leur histoire évolutive. Les nymphes ressemblent aux adultes. La troisième sous-classe se compose d'insectes qui ont des ailes à l'heure actuelle ou qui en ont eu à un moment donné de leur histoire évolutive. Les jeunes prennent la forme de larves qui se transforment en adultes au cours d'une métamorphose non alimentaire. La première sous-classe se compose de quatre ordres, y compris, par exemple, les poils et les ressorts. La deuxième sous-classe compte 16 ordres, dont par exemple les libellules grillons, sauterelles et criquets termites et poux suceurs. La troisième sous-classe comprend neuf ordres, comprenant des insectes tels que les coléoptères, les puces, les abeilles, les guêpes et les fourmis et les papillons et les mites.

Au niveau de l'ordre, le monarque appartient aux papillons et aux mites, appelés Lépidoptères, qui se classent parmi les ordres d'insectes les plus intrigants et les plus remarquables du sud-ouest. Ils ont deux paires d'ailes membraneuses, écailleuses et souvent de couleurs vives. Ils ont généralement de grands yeux, de longues antennes et un long tube d'aspiration (que l'insecte enroule sous sa tête lorsqu'il ne se nourrit pas). Les larves, ou chenilles, ont toutes des glandes à soie qu'elles utilisent pour filer leurs cocons. Leur ordre contient bien plus de 100 familles.

Au niveau familial, le monarque est la vedette des papillons asclépiades, appelés Danaïdés, qui sont parmi les plus connues dans nos déserts (ainsi qu'à travers le pays). Les papillons asclépiades ont généralement des ailes dorées bordées de noir, selon Donald J. Borror et Richard E. White, Un guide de terrain pour les insectes d'Amérique au nord du Mexique. Leurs chenilles se nourrissent de feuilles d'asclépiade, qui investissent à la fois les larves et les adultes d'un goût amer et toxique qui décourage les prédateurs.

Au niveau des genres, le monarque fait partie d'une poignée d'espèces étroitement apparentées appelées collectivement Dannaus. Ces espèces montrent des origines évolutives apparemment communes dans leurs chenilles, qui partagent des taches similaires et une texture de peau lisse sur leur abdomen, selon David Munro, &ldquoLa biogéographie du papillon monarque,&rdquo Université d'État de San Francisco, Département de géologie, automne 1999.

Au niveau de l'espèce, le monarque est appelé plexippe. C'est, dit Munro, &ldquoa un papillon de taille moyenne, mesurant environ 3 pouces de bout d'aile à bout d'aile. Son corps mesure environ un pouce de long. Ses quatre ailes sont généralement un champ jaune, orange ou or, avec des veines noires qui les parcourent. Une bande noire, la plus épaisse à l'avant, entoure les ailes, et le corps est également noir. Cette bande noire est généralement tachetée de taches blanches, plus grandes à l'avant et plus petites à l'arrière.&rdquo

Le monarque, l'aristocrate du monde des papillons et des papillons de nuit, porte le nom scientifique de Dannaus plexippus. En résumé, il s'inscrit dans le schéma de classification de Linnaeus comme suit :


Question 1.
Laquelle des communautés suivantes est considérée comme une communauté pionnière dans xérarch ?
(a) Herbes annuelles
(b) Herbes vivaces
(c) Arbustes
(d) Lichens
Réponse:
(d) Lichens

Question 2.
La séquence correcte des étapes de succession sur une roche nue est
(a) Lichens → Mousses → Graminées → Arbustes → Arbres
(b) Arbres → Arbustes → Lichens → Mousses → Graminées
(c) Mousses → Arbustes → Arbres → Lichens → Graminées
(d) Mousses → Lichens → Graminées → Arbustes → Arbres.
Réponse:
(a) Lichens → Mousses → Graminées → Arbustes → Arbres

Question 3.
Dans le lithosere, les lichens foliacés rendent les conditions favorables à la croissance des
(a) les lichens crustacés
(b) les mousses
(c) graminées annuelles
(d) les graminées vivaces.
Réponse:
(b) les mousses

Question 4.
La séquence correcte des plantes dans un hydrosère est
(a) Volvox → Hydrilla → Pistia → Scirpus → Carex → Quercus
(b) Pistia → Volvox → Scirpe → Hydrille → Quercus → Carex
(c) Quercus → Carex → Volvox → Hydrilla → Pistia → Scirpus
(d) Quercus → Carex → Scirpe → Pistia → Hydrille → Volvox.
Réponse:
(a) Volvox → Hydrilla → Pistia → Scirpus → Carex → Quercus

Question 5.
Le deuxième étage de l'hydrosère est occupé par des plantes comme
(a) Azola
(b) Typha
(c) Carex
(d) Vallisneria.
Réponse:
(d) Vallisneria.

Question 6.
Un écosystème qui peut être facilement endommagé mais peut récupérer après un certain temps si les effets dommageables s'arrêtent, aura
(a) faible stabilité et haute résilience
(b) haute stabilité et faible résilience
(c) faible stabilité et faible résilience
(d) haute stabilité et haute résilience.
Réponse:
(a) faible stabilité et haute résilience

Question 7.
Lequel des éléments suivants n'est pas un cycle biogéochimique gazeux dans un écosystème ?
(a) Cycle de l'eau
(b) cycle du phosphore
(c) Cycle de l'azote
(d) Cycle du carbone
Réponse:
(b) cycle du phosphore

Question 8.
La fonction du réservoir est de combler le déficit de nutriments qui se produit en raison de
(a) déséquilibre dans le taux d'efflux et d'afflux de nutriments
(b) uniquement l'efflux de nutriments
(c) arrêt du cycle des nutriments
(d) aucun de ces éléments.
Réponse:
(a) déséquilibre dans le taux d'efflux et d'afflux de nutriments

Question 9.
Environ 71 % du carbone total mondial se trouve dans
(a) Océans
(b) Forêts
(c) prairies
(d) les agroécosystèmes.
Réponse:
(a) Océans

Question 10.
Quel pourcentage du carbone global total est le carbone atmosphérique ?
(a) 0,03 %
(b) 1%
(c) 10 %
(d) 30%
Réponse:
(b) 1%

Question 11.
La communauté Climax est dans un état de
(a) non-équilibre
(b) équilibre
(c) trouble
(d) changement constant.
Réponse:
(b) équilibre

Question 12.
Parmi les cycles biogéochimiques suivants, lequel n'a pas de pertes dues à la respiration ?
(a) Phosphore
(b) Azote
(c) Soufre
(Tout ce qui précède
Réponse:
(Tout ce qui précède

Question 13.
Le réservoir du cycle biogéochimique de type gazeux existe dans
(a) la stratosphère
(b) atmosphère
(c) l'ionosphère
(d) la lithosphère.
Réponse:
(b) atmosphère

Question 14.
La zone au bord d'un lac ou d'un océan qui est alternativement exposée à l'air et immergée dans l'eau est appelée
(a) zone pélagique
(b) zone benthique
(c) zone lentique
(d) zone littorale.
Réponse:
(d) zone littorale.

Question 15.
Le facteur édaphique fait référence à
(de l'eau
(b) le sol
(c) humidité relative
(d) altitude.
Réponse:
(b) le sol

Question 16.
Le terme ‘ecosystem’ a été inventé par
(a) Odum
(b) Tansley
(c) Lindeman
(d) Elton.
Réponse:
(b) Tansley

Question 17.
Laquelle des paires suivantes n'est pas correcte ?
(a) E. Haeckel – a inventé le terme ‘Ecology’
(b) Tansley – a inventé le terme ‘Ecosystem’
(c) R. Mishra – père de l'écologie indienne
(d) Aucun de ces
Réponse:
(d) Aucun de ces

Question 18.
La distribution verticale de différentes espèces occupant différents niveaux dans une végétation dense est appelée
(a) stratification
(b) composition des espèces
(c) culture sur pied
(d) structure trophique
Réponse:
(a) stratification

Question 19.
Lequel des aspects suivants n'est pas un composant de l'unité fonctionnelle de l'écosystème ?
(a) Productivité
(b) Décomposition
(c) Flux d'énergie
(d) Pyramides écologiques
Réponse:
(d) Pyramides écologiques

Question 20.
Le mouvement de l'énergie du niveau trophique inférieur au niveau supérieur est
(a) toujours unidirectionnel
(b) parfois unidirectionnel
(c) toujours bidirectionnel
(d) indéterminable.
Réponse:
(a) toujours unidirectionnel

Question 21.
Le taux de conversion de l'énergie lumineuse en énergie chimique des molécules organiques dans un écosystème est
(a) productivité primaire nette
(b) productivité primaire brute
(c) productivité secondaire
(d) productivité secondaire brute.
Réponse:
(b) productivité primaire brute

Question 22.
La biomasse disponible pour la consommation par les herbivores et les décomposeurs est appelée
(a) productivité primaire nette
(b) productivité secondaire
(c) culture sur pied
(d) productivité primaire brute
Réponse:
(a) productivité primaire nette

Question 23.
________ est le taux de production de matière organique par
consommateurs.
(a) Productivité primaire
(b) Productivité secondaire
(c) Productivité primaire nette
(d) Productivité primaire brute
Réponse:
(b) Productivité secondaire

Question 24.
Le taux de formation de nouvelle matière organique par le lapin dans une prairie est appelé
(a) productivité nette
(b) productivité secondaire
(c) productivité primaire nette
(d) productivité primaire brute
Réponse:
(b) productivité secondaire

Question 25.
La productivité primaire dépend de
(a) lumière et température
(b) eau et nutriments
(c) capacité photosynthétique des producteurs
(d) tous ces éléments.
Réponse:
(d) tous ces éléments.

Question 26.
Lequel des processus suivants ne contribue pas au pool de C02 dans l'atmosphère ?
(a) Respiration des producteurs
(b) la photosynthèse par les producteurs
(c) Respiration des consommateurs
(d) Décomposition par les décomposeurs
Réponse:
(b) la photosynthèse par les producteurs

Question 27.
La principale source de soufre est
(a) les océans
(b) la terre
(c) des roches
(d) les lacs.
Réponse:
(c) des roches

Question 28.
Les services écosystémiques comprennent
(a) maintien de la biodiversité
(b) pollinisation de la culture
(c) valeurs spirituelles, culturelles et esthétiques
(d) tous ces éléments.
Réponse:
(d) tous ces éléments.

Question 29.
Sur le coût total proposé des divers services écosystémiques, le coût des réglementations climatiques et de l'habitat de la faune est
(a) 50 %
(b) 10 %
(c) 6 %
(d) 25 %
Réponse:
(c) 6 %

Question 30.
Le processus de minéralisation par les micro-organismes aide à la libération de
(a) nutriments inorganiques de l'humus
(b) les nutriments organiques et inorganiques provenant des détritus
(c) les nutriments organiques de l'humus
(d) les nutriments inorganiques provenant des détritus et la formation d'humus.
Réponse:
(a) nutriments inorganiques de l'humus

Question 31.
Dans quel écosystème se trouve une pyramide inversée de biomasse ?
(une forêt
(b) Maritime
(c) Prairies
(d) Toundra
Réponse:
(b) Maritime

Question 32.
Lequel des éléments suivants n'est pas un producteur ?
(a) Spirogyre
(b) Agaricus
(c) Volvox
(d) Nostoc
Réponse:
(b) Agaricus

Question 33.
Lequel des écosystèmes suivants est le plus productif en termes de production primaire nette ?
(a) Déserts
(b) Forêts tropicales humides
(c) Océans
(d) Estuaires
Réponse:
(b) Forêts tropicales humides

Question 34.
Parmi les suivants, où pensez-vous que le processus de décomposition serait le plus rapide ?
(a) Forêt tropicale humide
(b) Antarctique
(c) Région aride sèche
(d) Région alpine
Réponse:
(a) Forêt tropicale humide

Question 35.
Au cours du processus de succession écologique, les changements qui se produisent dans les communautés sont
(a) ordonné et séquentiel
(b) aléatoire
(c) très rapide
(d) non influencé par l'environnement physique.
Réponse:
(a) ordonné et séquentiel

Question 36.
La productivité primaire nette annuelle de l'ensemble de la biosphère est d'environ.
(a) 150 milliards de tonnes
(b) 160 milliards de tonnes
(c) 170 milliards de tonnes
(d) 180 milliards de tonnes.
Réponse:
(c) 170 milliards de tonnes

Question 37.
Lequel des éléments suivants présente le moins de productivité ?
(a) Marais salés
(b) Prairies
(c) Océans ouverts
(d) Récifs coralliens
Réponse:
(c) Océans ouverts

Question 38.
Lequel des écosystèmes suivants est le plus productif ?
(a) Forêt tempérée
(b) Prairies
(c) Désert
(d) Forêt tropicale humide
Réponse:
(d) Forêt tropicale humide

Question 39.
Pendant le processus de décomposition
(a) CO2 est consommé et O2 est libérée
(b) O2 est consommé et le CO2 est libérée
(c) CO2 est consommé et H2O est libéré
(d) aucun de ces éléments.
Réponse:
(b) O2 est consommé et le CO2 est libérée

Question 40.
La vitesse de décomposition dépend de
(a) composition chimique des détritus
(b) température
(c) l'humidité du sol et le pH du sol
(d) tous ces éléments.
Réponse:
(d) tous ces éléments.

Question 41.
Les décomposeurs sont aussi appelés
(a) transducteurs
(b) réducteurs
(c) les micro-consommateurs
(d) à la fois (b) et (c).
Réponse:
(d) à la fois (b) et (c).

Question 42.
La source d'énergie ultime de tous les écosystèmes est
(a) producteurs
(b) molécules organiques
(c) glucides
(d) rayonnement solaire.
Réponse:
(d) rayonnement solaire.

Question 43.
Le pourcentage de rayonnement photosynthétiquement actif (PAR) dans le rayonnement solaire incident est
(a) 1 – 5%
(b) 2 – 10 %
(c) moins de 50 %
(d) env. 100%
Réponse:
(c) moins de 50 %

Question 44.
Le pourcentage de rayonnement photosynthétiquement actif (PAR) capté par les plantes lors de la synthèse de matière organique est
(a) 50 – 70 %
(b) 30 – 40 %
(c) 80 – 100%
(d) 2 – 10 %
Réponse:
(d) 2 – 10 %

Question 45.
Sélectionnez la chaîne alimentaire incorrecte.
(a) Herbe → Sauterelle → Grenouille → Serpent → Aigle
(b) Phytoplanctons → Zooplanctons → Petits poissons → Gros poissons
(c) Diatomées → Zooplanctons → Petits poissons
(d) Herbe → Grenouille → Vautour
Réponse:
(d) Herbe → Grenouille → Vautour

Question 46.
Si 10 joules d'énergie sont disponibles au niveau du producteur, alors la quantité d'énergie présente au niveau des consommateurs secondaires est
(a) 10 J
(b) 1J
(c) 0,1 J
(d) 0,01 J.
Réponse:
(c) 0,1 J

Question 47.
La relation énergie-biomasse entre les organismes à différents niveaux trophiques peut être mieux exprimée par
(a) chaîne alimentaire
(b) réseau trophique
(c) pyramides écologiques
(d) cycle énergétique
Réponse:
(c) pyramides écologiques

Question 48.
Lequel des animaux suivants peut occuper plus d'un niveau trophique dans le même écosystème en même temps ?
(a) Moineau
(b) Lion
(c) Chèvre
(d) Grenouille
Réponse:
(a) Moineau

Question 49.
Les organismes qui sont associés au premier et au troisième niveau trophique sont
(a) macrophytes
(b) phytoplanctons
(c) chimioautotrophes
(d) les plantes insectivores.
Réponse:
(d) les plantes insectivores.

Question 50.
M. X mange du caillé/yaourt. Pour cet apport alimentaire dans une chaîne alimentaire, il doit être considéré comme occupant
(a) Premier niveau trophique
(b) deuxième niveau trophique
(c) troisième niveau trophique
(d) quatrième niveau trophique
Réponse:
(c) troisième niveau trophique

Question 51.
La succession primaire a lieu le
(a) superficie détruite par un incendie de forêt
(b) delta fluvial nouvellement formé
(c) champ de culture récolté
(d) tous ces éléments.
Réponse:
(b) delta fluvial nouvellement formé

Question 52.
Les successions qui se produisent sur des sols ou des zones qui ont récemment perdu leur communauté sont appelées
(a) successions primaires
(b) successions secondaires
(c) lithosères
(d) preneurs.
Réponse:
(b) successions secondaires

Question 53.
Which one of the following statements is correct for secondary succession ?
(a) It begins on a bare rock.
(b) It occurs on a deforested site.
(c) It follows primary succession.
(d) It is similar to primary succession except that primary succession has a relatively fast pace.
Réponse:
(b) It occurs on a deforested site.

Question 54.
The rate of secondary succession is faster than primary succession because
(a) soil or sediment is already present
(b) water is available in large quantity
(c) climax community is already present
(d) pH of soil is favourable.
Réponse:
(d) pH of soil is favourable.

Question 55.
As the succession proceeds number and types of __________ change.
(a) vegetation
(b) animals
(c) vegetation and animals
(d) vegetation, animals and decomposers
Réponse:
(d) vegetation, animals and decomposers

We hope the given Biology MCQs for Class 12 with Answers Chapter 14 Ecosystem will help you. If you have any query regarding CBSE Class 12 Biology Ecosystem MCQs Pdf, drop a comment below and we will get back to you at the earliest.


Sous-embranchement des crustacés

Crustaceans are the most dominant aquatic arthropods, since the total number of marine crustacean species stands at 67,000, but there are also freshwater and terrestrial crustacean species. Krill, shrimp, lobsters, crabs, and crayfish are examples of crustaceans (Figure 3). Terrestrial species like the wood lice (Armadillidium spp.) (also called pill bugs, rolly pollies, potato bugs, or isopods) are also crustaceans, although the number of non-aquatic species in this subphylum is relatively low.

Figure 3. The (a) crab and (b) shrimp krill are both crustaceans. (credit a: modification of work by William Warby credit b: modification of work by Jon Sullivan)

Crustaceans possess two pairs of antennae, mandibles as mouthparts, and biramous (“two branched”) appendages, which means that their legs are formed in two parts, as distinct from the uniramous (“one branched”) myriapods and hexapods (Figure 4).

Figure 4. Arthropods may have (a) biramous (two-branched) appendages or (b) uniramous (one-branched) appendages. (credit b: modification of work by Nicholas W. Beeson)

Unlike that of the Hexapoda, the head and thorax of most crustaceans is fused to form a céphalothorax (Figure 5), which is covered by a plate called the carapace, thus producing a body structure of two tagma. Crustaceans have a chitinous exoskeleton that is shed by molting whenever the animal increases in size. The exoskeletons of many species are also infused with calcium carbonate, which makes them even stronger than in other arthropods. Crustaceans have an open circulatory system where blood is pumped into the hemocoel by the dorsally located heart. Hemocyanin and hemoglobin are the respiratory pigments present in these animals.

Figure 5. The crayfish is an example of a crustacean. It has a carapace around the cephalothorax and the heart in the dorsal thorax area. (credit: Jane Whitney)

Most crustaceans are dioecious, which means that the sexes are separate. Some species like barnacles may be hermaphrodites. Serial hermaphroditism, where the gonad can switch from producing sperm to ova, may also be seen in some species. Fertilized eggs may be held within the female of the species or may be released in the water. Terrestrial crustaceans seek out damp spaces in their habitats to lay eggs.

Larval stages—nauplius et zoea—are seen in the early development of crustaceans. UNE cypris larva is also seen in the early development of barnacles (Figure 6). Crustaceans possess a tripartite brain and two compound eyes. Most crustaceans are carnivorous, but herbivorous and detritivorous species are also known. Crustaceans may also be cannibalistic when extremely high populations of these organisms are present.

Figure 6. All crustaceans go through different larval stages. Shown are (a) the nauplius larval stage of a tadpole shrimp, (b) the cypris larval stage of a barnacle, and (c) the zoea larval stage of a green crab. (credit a: modification of work by USGS credit b: modification of work by Mª. C. Mingorance Rodríguez credit c: modification of work by B. Kimmel based on original work by Ernst Haeckel)


Birds are animals that have feathers and that are born out of hard-shelled eggs.

Some people think that what makes an animal a bird is its wings. Bats have wings. Flies have wings. Bats and flies are not birds. So what makes an animal a bird?

All birds have feathers and birds are the only animals that do. The feathers on a bird’s wings and tail overlap. Because they overlap, the feathers catch and hold the air. This helps the bird to fly, steer itself and land.

MORE ABOUT BIRDS >

Fish are vertebrates that live in water and have gills, scales and fins on their body. There are a lot of different fish and many of them look very odd indeed. There are blind fish, fish with noses like elphants, fish that shoot down passing bugs with a stream of water and even fish that crawl onto land and hop about!

MORE ABOUT FISH >


Biomass

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Biomass, the weight or total quantity of living organisms of one animal or plant species ( species biomass) or of all the species in a community (community biomass), commonly referred to a unit area or volume of habitat. The weight or quantity of organisms in an area at a given moment is the standing crop. The total amount of organic material produced by living organisms in a particular area within a set period of time, called the primary or secondary productivity (the former for plants, the latter for animals), is usually measured in units of energy, such as gram calories or kilojoules per square metre per year. Measures of weight—e.g., tons of carbon per square kilometre per year or gigatons of carbon per year—are also commonly recorded.

In a different though related sense, the term biomasse refers to plant materials and animal waste used especially as a source of fuel.

The Editors of Encyclopaedia Britannica This article was most recently revised and updated by John P. Rafferty, Editor.


Three major types of ecological pyramids exist: pyramid of number, biomasse, et énergie. They are described as follows.

1. Pyramid of Number

  • This type of pyramid can have two different forms depending on the number of organisms: upright et inverted.
  • In an upright pyramid of number, the number of organisms generally decreases from the bottom to top. This generally occurs in grassland and pond ecosystems where the les plantes (usually the grasses) occupy the base of the pyramid. The succeeding levels of the pyramid include the consumers.
  • An inverted pyramid of number, on the other hand, is just the opposite of the former. It is usually observed in tree ecosystems with the trees as the producers and the insects as consumers.

Among the three types of ecological pyramids, the pyramid of number is the least accurate for it does not take account the exact number of population and therefore cannot completely define the trophic structure in that ecosystem.

2. Pyramid of Biomass

  • For instance, a pyramid of biomass is a depiction of the amount of food available and how much energy is being passed on at each trophic level. Most the biomass that animaux consume is used to provide the energy, converted to new tissues, or just remain undigested.
  • Most of the time, pyramids of biomass are in a true pyramidal shape with biomass in the lower trophic levels are greater than the trophic levels above them.
  • Like the pyramid of numbers, the pyramid of biomass can either have two forms: upright and inverted. Usually, terrestrial ecosystems are characterized by an upright pyramid of biomass having a larger base (primary producers) with the smaller trophic levels (consumers) located at the top.
  • On the other hand, aquatic ecosystems are the complete opposite as they will assume the inverted structure of the pyramid. This is because the phytoplankton producers (with generally smaller biomass) are located at the base while the consumers having larger biomass are located at the top of the pyramid.

Biomass is also used as a source of renewable energy in replacement of fossile carburants. This alternative has dramatically helped in the improvement of the planet’s climatic conditions. A wide variety of benefits can be obtained from the utilization of biomass as a fuel, and they include the reduction of wastes and low costs.

3. Pyramid of Energy

  • The pattern of the energy flow in this type of pyramid is based on the principles of thermodynamics. This law specifically says that energy is neither be created nor destroyed only transformed into another form.
  • This pyramid shows that energy is transferred from lower trophic levels with more amount of energy (producers) to higher ones (consumers) and converted in the biomass.
  • Therefore, it can be concluded that organisms found at the highest trophic levels of shorter food chains bear a greater amount of energy than the ones found in longer ones.
  • Unlike the first two ecological pyramids, the pyramid of energy is always illustrated in an upright position, with the largest energy carriers at the base.

The idea of the pyramid of energy is very crucial in the idea of biological magnification, which is defined as the tendency of toxic substances to increase in amount as you go up the trophic levels.


CBSE Class 12 Biology Board Exam 2018: Important 5 Marks questions

Get important (5 Marks) questions for CBSE Class 12 Biology board exam 2018. As per latest Class 12 Biology exam pattern, students have to attempt three 5 marks questions. These are long answer type questions.

Important 5 marks questions for Class 12 Biology board exam 2018 are available here. As per latest CBSE Class 12 Biology exam pattern 2018, students will get three 5 marks questions in the paper means a total of 15 marks.

Students preparing for CBSE Class 12 Biology board exam 2018 are advised to go through the latest Sample Paper issued by CBSE.

If you are looking for important 1 marks, 2 marks and 3 marks questions of CBSE Class 12 Biology board exam 2018 then please go through the links given below:

Important (5 marks) questions for Class 12 Biology board exam 2018 are given below

Question: (une) Mention the role of vectors in recombinant DNA technology. Give any two examples.

(b) With the help of diagrammatic representation only, show the steps of recombinant DNA technology.

Question: (une) What is plasmid?

(b) What is meant by ADA deficiency? How is gene therapy a solution to this problem? Why is not a permanent cure?

Question: Explain Hershey-Chase experiment. What was proved through this experiment?

Question: (une) A true breeding pea plant, homozygous for inflated green pods is crossed with another pea plant with constricted yellow pods (ffgg). What would be the phenotype and genotype of F1 et F2 generations? Give the phenotype ratio of F2 génération.

(b) State the generalisation proposed by Mendel on the basis of the above mentioned cross

Question: Explain the steps involved in the production of genetically engineered insulin.

Question: (a) Name the nematode that infects and damages tobacco roots.

(b) How are transgenic tobacco plants produced to solve this problem?

Question: Explain the steps involved in the production of genetically engineered insulin.

Question: (a) Name the nematode that infests and damages tobacco roots.

(b) How are transgenic tobacco plants produced to solve this problem?

Question: Explain the steps involved in the production of genetically engineered insulin. Why is insulin thus produced preferred to the one produced from non-human sources?

Question: (a) Why is Bacillus thuringiensis considered suitable for developing GM plants?

(b) Explain how it has been used to develop GM crops.

Question: What is semiconservative replication of DNA? Explain how it was experimentally proved.

Question: (a) A true breeding pea plant homozygous for axial violet flowers is crossed with another pea plant with terminal white flowers (aavv). Work out the cross to show the phenotypes and genotypes of F1 and F2 generations along with the ratios.

(b) State the law that Mendel proposed on the basis of such a cross.

Question: What are transgenic animals? Explain any four ways in which such animals can be beneficial to humans.

Question: (a) What is a plasmid?

(b) What is meant by ADA deficiency? How is gene therapy a solution to this problem? Why is it not a permanent cure?

Question: Explain with the help of a diagram the development of a mature embryo sac from a megaspore mother cell in angiosperm.

Question: (a) Explain the experiment performed by Griffith on Streptococcus pneumoniae. What did he conclude from this experiment?

(b) Name the three scientists who followed up Griffith’s experiments.

(c) What did they conclude and how?

Two blood samples A and B picked up from the crime scene were handed over to the forensic department for genetic fingerprinting. Describe how the technique of genetic fingerprinting is carried out. How will it be confirmed whether the samples belonged to the same individual or to two different individuals?

Question: One of the main objectives of biotechnology is to minimise the use of insecticides on cultivated crops. Explain with the help of a suitable example how insect resistant crops have been developed using techniques of biotechnology.

Question: (a) How is mature insulin different from proinsulin secreted by pancreas in humans?

(b) Explain how was human functional insulin produced using rDNA technology.

(c) Why is the functional insulin thus produced considered better than the ones used earlier by diabetic patients?

Question: (a) How did Griffith explain the transformation of R strain (non-virulent) bacteria into S strain (virulent)?

(b) Explain how MacLeod, McCarty and Avery determined the biochemical nature of the molecule responsible for transforming R strain bacteria into S strain bacteria.

Question: (a) You are given tall pea plants with yellow seeds whose genotypes are unknown. How would you find the genotype of these plants? Explain with the help of cross.

(b) Identify a, b and c in the table given below:

Monohybrid F1 phenotypic expression

The progeny resembled only one of the parents

(une) When and how does placenta develop in human female?

(b) How is the placenta connected to the embryo?

(c) Placenta acts as an endocrine gland. Expliquer.

(i) How does a Chromosomal disorder differ from a Mendelian disorder?

(ii) Name any two chromosomal aberration associated disorders.

(iii) List the characteristics of the disorders mentioned above that help in their diagnosis.

Fitness is the end result of the ability to adapt and get selected by nature. Explain with suitable example.

When and where are primary oocytes formed in a human female? Trace the development of these oocytes till ovulation (in menstrual cycle). How do gonadotropins influence this developmental process?

(i) Explain the events taking place at the time of fertilization of an ovum in a human female.

(ii) Trace the development of the zygote upto its implantation in the uterus.

(iii) Name and draw a labelled sectional view of the embryonic stage that gets implanted.

Describe the process of decomposition of detritus under the following heads: Fragmentation leaching catabolism humification and mineralisation.

Question: Describe in sequence the events that lead to the development of a 3-celled pollen grain from microspore mother cell in angiosperms.

Question: (a) Give a schematic representation showing the events of spermatogenesis in human male.

(b) Describe the structure of a human sperm.

Question: (a) State the law of independent assortment.

(b) Using Punnett Square demonstrate the law of independent assortment in a dihybrid cross involving two heterozygous parents.

Question: How did Alfred Hershey and Martha Chase arrive at the conclusion that DNA is the genetic material?

Question: (a) Why are herbivores considered similar to predators in the ecological context? Expliquer.

(b) Differentiate between the following interspecific interactions in a population:

(i) Mutualism and Competition

(ii) Commensalism and Amensalism

Question: (a) Trace the succession of plants on a dry bare rock.

(b) How does phosphorus cycle differ from carbon cycle?

Question: Explain double fertilisation and trace the post-fertilisation events in sequential order leading to seed formation in a typical dicotyledonous plant.

Question: Explain the process of fertilisation in human female, and trace the post-fertilisation events in a sequential order up to implantation of the embryo.

Question: (a) Explain with the help of a graph the population growth curve when resources are

(i) limiting and (ii) not limiting.

(b) “Nature has a carrying capacity for a species.” Expliquer.

Question: ABO blood grouping in human population exhibits four possible phenotypes from six different genotypes. Explain different mechanisms of inheritance involved in exhibiting the possibility of four phenotypes and six genotypes.

Question: Where do transcription and translation occur in bacteria and eukaryotes respectively? Explain the complexities in transcription and translation in eukaryotes that are not seen in bacteria.

Question: (une) State the arrangement of different genes that in bacteria is referred to as ‘operon’.

(b) Draw a schematic labelled illustration of lac operon in a ‘switched on’ state.

(c) Describe the role of lactose in lac operon.

Question: (une) A true breeding homozygous pea plant with green pods and axial flowers as dominant characters, is crossed with a recessive homozygous pea plant with yellow pods and terminal flowers. Work out the cross up to F2 generation giving the phenotypic ratios of F1 et F2 generation respectively.

(b) State the Mendelian principle which can be derived from such a cross and not from monohybrid cross.

Question: Expliquer le processus de synthèse des protéines à partir de l'ARNm traité. 5

Question: Quelle méthodologie est utilisée lors du séquençage de l'ADN total d'une cellule ? Expliquez-le en détail.

Question: En citant le lac comme exemple d'écosystème aquatique simple, interpréter comment les diverses fonctions de cet écosystème sont exécutées. Faire une chaîne alimentaire qui est fonctionnelle dans cet écosystème.

(une) Colonization of a rocky terrain is a natural process. Mentionnez le groupe d'organismes qui envahissent cette zone en premier. Donne un exemple.

(b) Over the years, it has been observed that some of the lakes are disappearing due to urbanization. In absence of human interference, depict by making a flow chart, how do the successional seres progress from hydric to mesic condition.

(c) Identify the climax community of hydrarch and xerarch succession.

Question: Draw a labelled diagram of the sectional view of a mature pollen grain in angiosperms.

Explain the functions of its different parts.

Question: Give a schematic representation of oogenesis in humans. Mention the number of chromosomes at each stage. Correlate the life phases of the individual with the stages of the process.

Question: (une) Draw a schematic labelled diagram of a fertilised embryo sac of an Angiosperm.

(b) Describe the stages in embryo development in a dicot plant.

Question: (une) Draw a labelled diagram of a sectional view of human seminiferous tubule.

(b) Differentiate between gametogenesis in human males and females on the basis of:

(je) time of initiation of the process.

(ii) products formed at the end of the process.

Question: (a) Draw a labelled schematic representation of a mature embryo sac of an angiosperm.

(b) Explain the role of ovarian hormones in inducing changes in the uterus during menstrual cycle.

(c) What triggers release of oxytocin at the time of parturition?

Question: (a) Give a schematic representation of oogenesis in human female indicating the chromosomal number at each step. Mention at what stage of female life does each phase occur.

(b) Where would you look for coleoptile and coleorhiza? What function do they perform?

(une) Trace the development of embryo after syngamy in a dicot plant.

(b) Endosperm development precedes embryo development. Expliquer.

(c) Draw a diagram of a mature dicot embryo and label cotyledons, plumule, radicle and hypocotyl in it.

(une) Draw a labelled diagram of L.S. of a flower to show the growth of pollen tube reaching egg apparatus.

(b) Pistil of a flower does not accept pollen from any plant other than from its own kind. How does it happen? Explain

Draw and explain a logistic curve for a population of density (N) at time (t) whose intrinsic rate of natural increase is (r) and carrying capacity is (k).

Question: (une) Draw the pyramids of biomass in a sea and in a forest. Explain giving reasons why the two pyramids are different.


  1. The red-crowned crane is named for the red "cap" on top of its head, which is exposed red skin. These cranes are considered sacred in Japan, where they are considered a sign of fidelity in marriage.
  2. On average, red-crowned cranes are the heaviest crane species, weighing up to 25 pounds.
  • Moins préoccupante
  • Near Threatened
  • Vulnérable
  • En danger
  • Critically Endangered
  • Éteint à l'état sauvage
  • Disparu
  • Données insuffisantes
  • non évalué

The red-crowned crane has snow-white primary feathers with a black face and neck. White feathers extend from behind the eyes to the nape, and a red patch tops the crane's head, giving it its name. The majority of the body is pure white with the exception of black secondary and tertiary feathers. The red-crowned crane has a deep green bill and a long, sharply angular beak for spearing its prey. Both males and females are the same color, and males tend to be slightly larger.

Juveniles have a combination of white, partly tawny, cinnamon brown and/or gray plumage. The neck collar is gray to coffee brown, the secondary feathers are dull black and brown, and the crown and forehead are covered with gray and tawny feathers. The legs and bill are similar to those of adults but lighter in color. The primary feathers are white, tipped with black, as are the upper primary coverts. At two years of age, the bird's primary feathers are replaced with all white feathers.

Red-crowned cranes are highly aquatic cranes with large home ranges in southeastern Russia, northeast China, Mongolia and eastern Japan. They feed in deeper water than other cranes. They also forage regularly on pasturelands in Japan, and in winter they use coastal salt marshes, rivers, freshwater marshes, rice paddies and cultivated fields. These cranes prefer to nest in marshes with relatively deep water and standing, dead vegetation.

Red-crowned cranes are well adapted to cold temperatures. The Russian and Chinese populations mainly winter in the Yellow River delta. the coast of Jiangsu province, China, and the Korean Demilitarized Zone. In winter and on passage, the birds occur in wetlands, including tidal flats, saltmarshes, rivers, wet grassland, saltpans and aquaculture ponds. These cranes are migratory. The Japanese population, however, is non-migratory.

The omnivorous birds seek out sustenance in marshes and feeds on a variety of invertebrates and small aquatic invertebrates, fish, amphibians, rodents, reeds, grasses, heath berries, corn and other plants. In the winter, they move to paddy fields where they feed on rice. During the winter, the Japanese population feeds on corn at artificial feeding stations. Cranes in managed populations are fed crane pellets, mealworms, earthworms, crickets and small fish.

Red-crowned crane pairs are generally monogamous. Nests are built on wet ground or in shallow water. Females usually lay two eggs, and incubation (by both sexes) lasts 29 to 34 days. The male takes the primary role in defending the nest against possible danger. Chicks fledge, or take their first flight, at about 95 days . When the young cranes are three months old, they accompany their parents while looking for food in the wetlands. They are able to fly by autumn. Families stay intact until the next breeding season when the young adults leave the parents.

Lifespan in the wild is not well documented, but in human care the median age for both sexes of red-crowned cranes is 15.1 years.

Red-crowned cranes are the second-rarest species of crane, the whooping crane of North America being the rarest. The key threat to red-crowned cranes is the loss and degradation of wetlands in their breeding and wintering grounds, as human development, principally for conversion to agriculture but also industrial and economic development, encroaches rapidly on the wetlands that these large birds require.

This loss of habitat is leading to the over-concentration of cranes at a few sites. There are 1,700 to 2,700 red-crowned cranes in all of Eastern Asia, according to the International Union for Conservation of Nature’s Red List of Threatened Species.

Red-crowned Cranes at the Smithsonian Conservation Biology Institute

The Smithsonian Conservation Biology Institute was part of a program that donated red-crowned crane eggs, which were flown to Russia and raised in the Khinganski Nature Reserve. The offspring were later released into the wild. This program sent about 150 eggs between 1995 and 2005.

The program has been put on hold in order to concentrate on different crane conservation programs in Russia, such as education. Without a doubt, the international efforts of Russia, China, Japan and Korea are needed to protect the species from extinction. The most pressing threat is habitat destruction, with a general lack of remaining pristine wetland habitat for the species to nest in.

SCBI is one of the few centers with the expertise and space to manage cranes. The development of artificial insemination and egg sexing has allowed SCBI to successfully breed cranes that other facilities could not, due to behavioral or physical limitations. In addition, the large facility in Front Royal, Virginia, allows for the housing of singletons. There are no reintroduction programs for red-crowned cranes at this time.

Currently the red-crowned cranes at SCBI are not recommended for breeding by the Species Survival Plan, due to a nationwide lack of space combined with the overall lower genetic value of some of the individuals. SCBI received a juvenile male for pairing with a single female. Once the male reaches sexual maturity, at approximately 3 years of age, this pair will be bred. SCBI has produced five red-crowned crane chicks over the last 30 years.


Voir la vidéo: les classe danimaux (Août 2022).