Informations

Quelles sont les conséquences du célibat total volontaire ?

Quelles sont les conséquences du célibat total volontaire ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Psychologiquement, cela peut être une question difficile, mais en termes de biologie, quels sont les effets du célibat total sur les gonades et le système nerveux concernant l'homme et la femme à court et à long terme ? Y a-t-il eu des recherches faites en termes médicaux et comme question bonus, y a-t-il quelque chose de similaire sur d'autres règnes animal comme le célibat délibéré ?


On m'a dit dans mon diplôme de premier cycle que les hommes produisent du sperme tout le temps et que dans des conditions d'absence de stimulation sexuelle, ce sperme est excrété involontairement tous les 15 à 16 jours, la nuit, pendant le rêve. On m'a également dit que le taux de renouvellement du sperme est plus élevé sous une stimulation sexuelle régulière, ce qui augmente la fertilité du sperme qui est excrété.


Pas tout à fait sur ta question mais je pense suffisamment pertinent :

Ce document (disponible gratuitement) a identifié un non causal lien entre la fréquence éjaculatoire et l'incidence du cancer de la prostate.

On a demandé aux hommes leur âge à la première éjaculation, le nombre maximum d'éjaculations jamais vécues en 24 h, et d'estimer le nombre moyen de fois qu'ils avaient éjaculé par semaine au cours de leur année la plus sexuellement active dans chacune des trois décennies d'âge (c'est-à-dire la troisième , quatrième et cinquième).

Conduisant à des résultats indiquant que :

Une fréquence éjaculatoire plus élevée au cours de l'année la plus sexuellement active de chacune des trois décennies était associée à un risque significativement plus faible, les hommes du quartile supérieur de fréquence éjaculatoire ayant environ les deux tiers du risque de ceux du quartile inférieur pour le troisième et le quatrième décennie, et les quatre cinquièmes du risque pour la cinquième. Les fréquences éjaculatoires dans chacune des décennies étaient corrélées entre elles (r = 0,5-0,7). Une constatation similaire liée au nombre total d'éjaculations au cours des trois décennies. Ceux qui ont signalé une moyenne de quatre à cinq éjaculations ou plus par semaine avaient les deux tiers du risque par rapport à ceux qui, en moyenne, ont éjaculé moins de trois fois par semaine.


Giles, G.G., Severi, G., English, D.R., McCredie, M.R.E., Borland, R., Boyle, P. et Hopper, J.L. (2003), Facteurs sexuels et cancer de la prostate. BJU International, 92 : 211-216. doi: 10.1046/j.1464-410X.2003.04319.x


Mouvement volontaire d'extinction humaine

Les Mouvement volontaire d'extinction humaine (VHEMT [A] ) est un mouvement environnemental qui appelle toutes les personnes à s'abstenir de se reproduire pour provoquer l'extinction volontaire progressive de l'humanité. VHEMT soutient l'extinction humaine principalement parce que, selon le groupe, cela empêcherait la dégradation de l'environnement. Le groupe déclare qu'une diminution de la population humaine empêcherait une quantité importante de souffrances d'origine humaine. Les extinctions d'espèces non humaines et la rareté des ressources nécessaires à l'homme sont fréquemment citées par le groupe comme preuve des dommages causés par la surpopulation humaine.

VHEMT a été fondée en 1991 par Les U. Knight, un activiste américain qui s'est impliqué dans le mouvement environnemental américain dans les années 1970 et a ensuite conclu que l'extinction humaine était la meilleure solution aux problèmes auxquels la biosphère et l'humanité sont confrontées. Knight publie la newsletter du groupe et en est le porte-parole. Bien que le groupe soit promu par un site Web et représenté lors de certains événements environnementaux, il s'appuie fortement sur la couverture des médias extérieurs pour diffuser son message. De nombreux commentateurs considèrent sa plate-forme comme inacceptablement extrême, tout en approuvant la logique de réduction du taux de reproduction humaine. En réponse à VHEMT, certains journalistes et universitaires ont soutenu que les humains peuvent développer des modes de vie durables ou peuvent réduire leur population à des niveaux durables. D'autres soutiennent que, quels que soient les mérites de l'idée, la pulsion reproductrice humaine empêchera l'humanité de rechercher volontairement l'extinction.


Nous avons trouvé au moins 10 Liste de sites Web ci-dessous lors de la recherche avec effets du célibat sur le corps sur le moteur de recherche

Le célibat a des effets néfastes sur la santé de votre esprit et de votre corps

Effets sur le corps Les gens disent ne pas avoir sexe pendant longtemps comme l'abstinence ou célibat. Quand quelqu'un n'a pas sexe pendant des mois ou…

Ne pas avoir de relations sexuelles depuis longtemps : y a-t-il des effets secondaires

  • Effets sur le corps Une personne peut ne remarquer aucun côté effets de célibat. Les gens se réfèrent à ne pas avoir de relations sexuelles pendant longtemps comme célibat ou abstinence

Effets de l'abstinence sexuelle sur les hommes et les femmes

Epainassist.com AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 71

  • L'activité sexuelle peut positivement affecter les corps fonction immunitaire
  • Mais, l'abstinence sexuelle peut empêcher de tirer ces avantages et les rendre plus sujets aux infections et aux maladies que le système immunitaire bloquerait autrement.
  • Ainsi, le risque de faiblesse du système immunitaire est l'un des principaux effets d'abstinence sexuelle chez les hommes et les femmes.

Célibat : 12 FAQ sur le pourquoi, les règles à suivre, les avantages

Healthline.com AD : 18 PENNSYLVANIE: 28 Rang MOZ : 49

Pour certains, la masturbation est une façon d'être sexuellement satisfait sans rompre l'engagement de célibat. Cela peut aussi être un moyen de mieux connaître votre corps sur un …

Quels sont les effets de ne pas avoir de relations sexuelles pendant une longue période

Healthline.com AD : 18 PENNSYLVANIE: 45 Rang MOZ : 67

Si le sexe signifie que vous pouvez exprimer diverses sexuel intérêts avec un partenaire et profiter de celui d'une autre personne corps, une célibat période pourrait : vous donner un espace pour découvrir de nouveaux intérêts, que ce soit par le biais de la sexualité

Qu'arrive-t-il aux hommes qui ne peuvent pas avoir de relations sexuelles

Elle.com AD : 12 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 67

  • virginité adulte et célibat sont rarement étudiés, mais les données disponibles suggèrent qu'un pourcentage presque égal d'hommes et de femmes américains passent une vie sans sexe

Qu'arrive-t-il à votre corps lorsque vous arrêtez d'avoir des relations sexuelles : avantages

Flo.santé AD : 10 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 66

  • A part ça, le effets sur votre santé mentale causée par l'abstention sexuelle peut inclure : Niveau de stress et d'anxiété
  • Avoir des relations sexuelles libère des endorphines et l'hormone ocytocine dans le corps
  • Ces substances neurochimiques peuvent aider à gérer la effets d'anxiété ou de stress
  • L'ocytocine a l'avantage supplémentaire de vous aider à dormir.

Le sexe peut-il affecter vos gains en musculation

  • Nulle part la liberté n'est plus importante et le danger plus apparent qu'avec les questions de sexualité
  • Appliquée correctement, une activité sexuelle saine peut améliorer la fonction immunitaire, la santé mentale et la qualité de vie
  • Les actes sexuels malsains peuvent avoir des conséquences allant des blessures physiques à la psychose, en passant par le sida et la mort.
  • L'application correcte d'une sexualité saine

10 avantages attrayants du célibat

  • Le mode de vie du célibat ne permet pas de gaspiller le sperme produit dans le corps, par conséquent, l'énergie Prana (énergie vitale) reste conservée et se canalise dans différents domaines de corps et remplissent différentes fonctions
  • L'une des fonctions est de fournir de la force aux os et aux muscles, ce qui, en fin de compte, augmente la force physique du corps. #3.

Comment le célibat peut affecter votre santé mentale

Webmd.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 43 Rang MOZ : 65

  • Un risque supplémentaire de célibat c'est que vous ne serez peut-être pas préparé si vous décidez à nouveau d'avoir des relations sexuelles
  • Si vous prenez une décision impromptue d'avoir des relations sexuelles, vous pourriez ne pas avoir un bon accouchement

Le célibat et la spiritualité de la masturbation Le Huffington Post

Huffpost.com AD : 16 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 76

  • Le célibat, dans l'intérêt de cet article, est défini comme l'état d'abstinence sexuelle volontaire pour des raisons religieuses
  • La pratique du célibat supprime l'activité sexuelle de votre mode de vie dans un but plus large, et Tyomi explique pourquoi le célibat est plus utile que l'abstinence.

Les effets de ne pas avoir de relations sexuelles pendant une longue période

Netdoctor.co.uk AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 80

  • Physique effets de ne pas avoir de relations sexuelles depuis longtemps
  • Quand quelqu'un n'a pas de relations sexuelles pendant un certain temps, il est peu probable qu'il y ait un côté physique négatif effet

7 avantages de 6 ans sans sexe (plus quelques points négatifs)

Byrslf.co AD : 9 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 71

  • Voici les avantages positifs que j'ai remarqués tout au long de mon célibat phase
  • Capacité de créer et d'enregistrer des pensées augmentée de 400%
  • Augmentation de la puissance de traitement mental, de la vitesse et de la concentration.

6 choses qui arrivent à votre corps lorsque vous n'avez pas de relations sexuelles

Menshealth.com AD : 18 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 81

  • Mais qu'arrive-t-il réellement à votre corps quand tu n'as pas de relations sexuelles depuis longtemps ? Voici 6 des côtés les plus surprenants effets
  • 1) Votre rythme est perturbé la prochaine fois que vous avez des relations sexuelles.

Comment le célibat à long terme peut vous affecter MadameNoire

Madamenoire.com AD : 15 PENNSYLVANIE: 44 Rang MOZ : 73

  • Si vous êtes comme moi, vous aussi, vous pouvez vous retrouver accidentellement célibataire pendant une longue période.
  • Et puis, vous remarquerez peut-être que d'autres choses se produisent
  • S'abstenir longtemps affecte le corps et l'esprit dans

Sexe après des années d'abstinence : OK pour reprendre

Mayoclinic.org AD : 18 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 83

  • Demandez à votre médecin au sujet d'un dilatateur vaginal
  • Après une longue période d'abstinence, il peut falloir du temps pour étirer le vagin afin qu'il puisse accueillir un pénis
  • Un dilatateur est un tube lisse que vous pouvez utiliser pour étirer doucement vos tissus vaginaux
  • Votre médecin peut vous aider à choisir la bonne taille
  • Il ou elle peut recommander de placer le dilatateur dans votre vagin pendant

Quelles sont les conséquences du célibat total volontaire

Une fréquence éjaculatoire plus élevée au cours de l'année la plus sexuellement active de chacune des trois décennies était associée à un risque significativement plus faible, les hommes du quartile supérieur de fréquence éjaculatoire ayant environ les deux tiers du risque de ceux du quartile inférieur pour le troisième et le quatrième décennie et les quatre cinquièmes du risque pour la cinquième.

Les avantages et les inconvénients du célibat HealthGuidance.org

Vous pourriez penser que le célibat vous rendrait plus sexuellement chargé en raison de la « famine ».

Le danger du célibat lorsqu'il est mal pratiqué par

  • L'éclat naturel d'une bonne santé corps est du prana
  • Prana est le mot sanskrit pour souffle, dérivé de la racine pra, qui signifie "remplir" et apparenté au latin plenus, ou "plein". C'est l'un des cinq organes de vitalité ou de sensation, qui comprennent également vac (parole), caksus (vue), shrotra (ouïe) et manas (pensée).
  • Dans la philosophie védantique, le prana est décrit comme le

Sexe sanglant après le célibat rapport sexuel et orgasme

  • j'avais été célibataire pendant 8 ans jusqu'à hier soir (30 septembre)
  • Pendant les rapports sexuels, il y avait un peu de pression mais ce n'était pas une douleur insupportable
  • Après avoir changé de position (passé de moi en haut à la levrette), j'ai remarqué du sang et j'ai demandé à mon partenaire d'arrêter.

L'absence de sexe chez les hommes est en hausse, mais pas pour les raisons qui incitent

Ifstudies.org AD : 13 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 83

  • Quand on se limite à l'involontaire célibat, la taille de l'échantillon devient trop petite pour dire quoi que ce soit de façon concluante quant à savoir si une éducation plus élevée ou la cohabitation parentale est le moteur dominant de la virginité
  • Il semble toujours que vivre avec des parents augmente la virginité, en particulier pour les hommes moins instruits, mais le effet la taille n'est pas statistiquement significative.

Quel est l'impact du célibat sur l'esprit et le corps

Quora.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 84

  • Parlons d'abord des avantages pour la santé 1
  • Le célibat aide à combattre la fatigue, la faiblesse générale et la faiblesse nerveuse
  • Si vous pouviez suivre le célibat pendant une certaine période, vous vous sentiriez vraiment énergique.

Sexless in the City : le célibat involontaire

Webmd.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 33 Rang MOZ : 68

En effet, dans une petite mais importante étude publiée en 2001 dans le Journal of Sex Research, des médecins de la Georgia State University ont découvert que les personnes qui sont involontairement célibataires sont fréquemment

Les avantages de choisir le célibat pendant quelques mois ou plus

Innerself.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 86

Les raisons potentielles d'explorer le tantrique célibat sont nombreux - y compris le désir d'approfondir un partenariat de vie, d'acquérir un nouveau niveau de maîtrise sur son corps, pour guérir les cicatrices émotionnelles des abus sexuels, pour pratiquer des rapports sexuels protégés ou pour explorer la relation intime entre spiritualité et sexualité.


Le problème de l'Incel (célibat involontaire)

La mort tragique de 10 vies innocentes à Toronto est un rappel du vitriol et de la haine émanant d'un point de vue minoritaire au sein d'un groupe marginal connu sous le nom de « célibataires involontaires », ou incels pour faire court.

Alek Minassian, 25 ans, a intentionnellement frappé un certain nombre de personnes dans une rue achalandée de Toronto avec une fourgonnette de location et a été inculpé de 10 chefs de meurtre et de 13 chefs de tentative de meurtre.

La police a déclaré que les messages sur les comptes de médias sociaux du suspect étaient les suivants : "La rébellion d'Incel a déjà commencé ! Nous renverserons tous les Chads et Stacy ! Saluez tous le Supreme Gentleman Elliot Rodger !"

Elliot Rodger était un prétendu incel qui s'est déchaîné en 2014 près de son campus de l'UC Santa Barbara après avoir écrit un manifeste cherchant à « se venger des femmes attirantes » pour lui avoir refusé le sexe et l'affection. Il a tué six personnes avant de se suicider.

En 2015, Chris Harper-Mercer a abattu neuf personnes dans un collège communautaire de l'Oregon avant de se suicider. Il se décrit lui-même comme un incel disant : « Me voici, 26 ans, sans amis, sans travail, sans petite amie » dans son propre manifeste.

Ce qui rend la communauté incel déroutante pour le grand public, c'est que beaucoup d'entre nous ont également subi un rejet amoureux, une perte d'emploi et d'autres défis sociaux. Alors, quelle est la différence ?

Je crois, psychologiquement parlant, que les incels croient qu'ils n'ont aucun sens du contrôle, d'où le terme "involontaire". Bien que nous puissions passer par des phases de rejet en matière de fréquentation ou de romance, les incels peuvent ressentir un tel sentiment de défaite, de rejet et d'indignité qu'ils commencent à y croire eux-mêmes, qu'ils seront « toujours seuls » (FA).

Dans ma pratique thérapeutique, certains des hommes que j'ai conseillés ont exprimé des frustrations sexuelles similaires. Bien qu'ils ne s'identifient pas comme des incels, j'entends des échos de la même idée. Ils se réprimandent pour ne pas avoir l'impression de sortir avec eux et deviennent très en colère contre les hommes et les femmes stéréotypés et attrayants (Chads et Stacys) qui semblent capables de sortir et de s'accoupler sans effort.

Une partie du processus consiste à aider à valider les frustrations et le chagrin de désirer être romantique avec une autre personne et d'être continuellement confronté à des difficultés, qu'elles soient dues à l'apparence physique, à la race et à l'origine ethnique, ou à d'autres défis sociaux.

Une fois la confiance établie, l'autre défi est d'aider les gens à reconnaître leur propre rôle dans la dynamique de rejet. C'est très difficile car il est beaucoup plus facile de blâmer les autres que d'assumer la responsabilité de nos propres défis. Bien sûr, nous ne pouvons pas changer nos apparences ou d'autres limitations, mais nous pouvons apprendre à commencer par l'amour de soi au lieu de la haine de soi. La haine de soi alimente non seulement la haine de soi, mais dans certains profils, elle peut conduire à détester tellement les autres qu'ils veulent voir des gens blessés ou tués.

C'est pourquoi je crois que le problème incel n'est pas nécessairement un problème romantique externe autant qu'un problème d'image de soi. Bref, ce n'est pas la société qui rejette les incels mais les incels qui se rejettent eux-mêmes.


Le rôle du célibat dans la vie spirituelle

Entretien avec Swami Chidananda, président de la Divine Life Society. (1916 – 2008)

Q question : Le célibat ou brahmacharya a toujours occupé une place prépondérante dans la vie spirituelle, et nous savons que Swami Sivananda et vous-même avez souscrit à son importance. Pourquoi le célibat est-il important et quel est son rôle dans la vie spirituelle ?

Swamiji : L'une des raisons de son importance est que nous avons reçu comme partie intégrante de notre héritage de notre passé spirituel le concept et la vision du célibat étant une exigence fondamentale, une condition préalable à la vie spirituelle. Et ce concept et ce point de vue ont continué à avoir une certaine reconnaissance au cours de nombreux siècles, au cours desquels la société indienne a changé et de nombreux autres vieux concepts ont été rejetés.

L'hindou normal a toujours été progressiste. Il n'a jamais hésité à changer s'il sentait que le changement améliorerait ses connaissances et l'emmènerait dans une meilleure direction. Et en entrant en contact avec les points de vue et les connaissances d'autres sociétés, il y a eu une réévaluation continue de nos anciens concepts et points de vue. Malgré cela, nous constatons que le concept de brahmacharya et son rôle important à jouer dans la vie spirituelle a continué. Il a résisté à l'épreuve du temps, il est devenu une référence.

Si cela n'avait pas été quelque chose de valeur durable, cela aurait également changé. Mais ce n'est pas le cas. Comme il était considéré il y a des milliers d'années, il l'est encore aujourd'hui parmi les enseignants spirituels, les gourous et les yogis, avec la même attitude selon laquelle il s'agit d'une chose nécessaire et importante.

Ainsi, même si Swami Sivananda était très ouvert d'esprit et à jour dans ses perspectives, un sage moderne - un prophète du nouvel âge, comme on dit - il n'a jamais hésité à s'en tenir à la tradition s'il trouvait qu'elle avait quelque chose de permanent. valeur. Il était le plus flexible, et il pouvait aussi être inflexible. Et c'est aussi son disciple, Swami Chidananda, pour la même raison.

Une autre raison pour laquelle j'ai toujours été un défenseur du célibat est que les personnalités spirituelles imposantes qui ont été une influence déterminante dans ma vie depuis que je me souvienne – des personnalités comme Ramakrishna Paramahansa, Swami Vivekananda, Sri Aurobindo Ghosh – étaient toutes des personnes qui juraient par le célibat. . C'étaient des gens qui disaient que c'était le plus important, indispensable. Alors naturellement, quand ces gens qui étaient la source de mon inspiration dans la vie spirituelle étaient si directs et absolument clairs – ils ne semblaient pas en douter – je me suis dit, eh bien, ça y est ! Cela a donc tranché la question pour moi dans mon approche de la vie spirituelle.

Brahmacharya ou le célibat est un processus rationnel de préservation et de conservation d'une énergie précieuse afin qu'elle puisse être utilisée dans d'autres fonctions très essentielles et indispensables. Et si elle est conservée ainsi, elle peut être convertie, tout comme l'eau brute tangible est convertie en vapeur subtile. Ensuite, il peut faire des merveilles. Une rivière peut ne pas avoir beaucoup de pouvoir en elle-même. Vous pourrez peut-être facilement ramer ou nager dessus. Mais, s'il est endigué et ses eaux conservées, alors il a le pouvoir, lorsqu'il est correctement canalisé, de faire tourner d'énormes turbines et de produire de l'électricité. Le soleil brûlant, même en été, ne provoque normalement pas d'incendie, mais si vous concentrez ses rayons à travers une lentille, ces rayons brûleront immédiatement tout ce sur quoi ils se concentrent. C'est ce qu'est réellement le célibat.

Maintenant, la question intéressante est : quelle est l'origine, la source, de cette énergie ? Après des années et des années de théorie et de découverte, les physiciens modernes sont arrivés à la conclusion que ce qui existe dans la nature n'est pas une matière palpable ou solide en tant que telle. C'est l'énergie, l'énergie qui remplit tout le cosmos, tout l'espace. Tout ce qui existe est rempli d'énergie indicible, énergie qui prend tant de formes.

Tout ce que vous voyez ici, chaque force dérive de cette source ultime d'énergie cosmique.

Et nos anciens ont dit que c'est cette énergie cosmique qui maintient les corps célestes dans leur course. Ils sont tous animés par cette énergie mystérieuse, inexplicable, indescriptible, inimaginable. Et ils considéraient cette énergie comme quelque chose de divin, quelque chose qui n'a ni commencement ni fin. Il est éternel et envahit partout. Il n'y a nulle part où ce n'est pas le cas. Et c'est cette énergie, qui non seulement maintient cet univers mais d'innombrables univers de ce type, qui est présente dans les êtres vivants en tant que force sexuelle.

Les hindous considéraient donc cette énergie comme sacrée, quelque chose qui méritait d'être adoré, pas gaspillé. Ils disaient que cette énergie n'est autre que la manifestation de la Mère Divine, l'énergie cosmique. Par conséquent, il doit être considéré avec respect.

Cette force cosmique se manifeste dans notre propre système sous forme de prana (énergie vitale, force vitale). Et le prana est la précieuse réserve du chercheur. Toute activité sensorielle ou expérience sensorielle consomme beaucoup de prana. Et l'activité qui consomme le plus de prana est l'acte sexuel. Gouroudev l'a dit avec force : "Cela brise tout le système nerveux." Parce que cela crée une grande excitation, une grande agitation et une telle intensité de sentiment qu'elle laisse la personne épuisée et épuisée.

Le plus haut de tous les objectifs de la vie humaine – la réalisation spirituelle – nécessite le maximum d'énergie pranique disponible à tous les niveaux : mental, intellectuel et émotionnel. C'est par le prana que l'on doit restreindre ses sens. C'est par le prana que l'on doit calmer l'activité agitée de l'esprit. C'est à travers le prana que l'on doit centraliser tous les rayons dispersés du mental et le rendre concentré en un seul point. C'est par le prana que l'on doit diriger l'esprit concentré sur l'objet de la méditation.

Le prana est requis pour la réflexion spirituelle et la discrimination. La pensée doit être vive et l'intellect pénétrant. Pour comprendre les implications intérieures des instructions d'un gourou, il faut un type particulier d'intelligence. Vous pouvez être une personne très intellectuelle, et vous pouvez immédiatement saisir le sens de la langue de quelque chose que le gourou vous dit, mais si le gourou parle d'un sujet abscons qui n'entre pas dans le cadre normal de votre expérience humaine ordinaire, vous avez besoin d'un type subtil spécial de compréhension. Et cette compréhension se développe à travers brahmacharya.

Donc, comme je l'ai dit, toutes ces diverses pratiques nécessitent l'utilisation du prana, et le célibat assure qu'une abondance de réserve pranique est disponible pour le chercheur. Vu sous cet angle, c'est donc un processus rationnel et très positif.

De nombreux hindous orthodoxes ont dit que vous pouvez adorer Dieu, vouloir être en union avec Lui, atteindre Sa vision, mais toujours vous marier et mener une vie normale. Mais nos anciens savaient aussi que ce n'est pas un chemin facile, car il y a tant de distractions, tant de pressions, tant de tensions, tant d'exigences faites à la personne dans la vie de famille, que de se donner entièrement et totalement à Dieu - eh bien , tout est possible, mais pas ça.

Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon. Mammon résume la vie mondaine, la vie terrestre. Parce que, si tu te maries, tu veux Mammon. Sans Mammon, vous ne pouvez pas vous occuper de votre ménage, entretenir les feux de la maison, faire bouillir la marmite et faire tout ce qui est nécessaire. Seule la personne mariée sait tout ce qu'elle a à faire. Par conséquent, ils ont dit que le renoncement à la vie terrestre est nécessaire pour aller à fond dans la quête spirituelle et que tout le potentiel énergétique est également nécessaire si vous voulez vraiment et vraiment faire l'effort suprême pour vous lancer entièrement dans la poursuite spirituelle et ses disciplines nécessaires.

Gurudev Swami Sivananda lui-même a construit sa pénitence intense et son austérité dans la pratique du yoga sur la base du brahmacharya. Donc, ce dont il parlait était une feuille de son propre livre de vie. Il avait eu un bref épisode de la vie d'un chef de famille quand il était en Malaisie en tant que médecin, et peut-être que cela a également dû lui donner, en tant que médecin, une idée de la quantité d'énergie que cela représente. Donc d'autant plus son expérience comparative le confirmait dans la croyance en l'importance du brahmacharya pour le yogi et la personne spirituelle.

C'est la raison d'être du célibat. Si vous conservez cette énergie vitale et la détournez vers le processus spirituel de contemplation, d'étude et de réflexion philosophique et de méditation, cela devient un succès, car vous avez concentré votre force et vous êtes capable de diriger la force concentrée en la concentrant sur vos pratiques spirituelles. . S'il est conservé, concentré et détourné dans un canal spécifique, il fait des merveilles.

Il y a une autre raison pour laquelle le brahmacharya est important. Je ne parle pas maintenant de personnes exceptionnelles qui ont une illumination soudaine et puis elles sont une fois pour toutes élevées du plan physique grossier de la conscience corporelle dans un autre, pour ne jamais revenir en arrière. Dans un moment d'illumination, Ramana Maharshi s'est établi dans "Je ne suis ni esprit ni corps, je suis le Soi immortel. Je n'ai ni temps ni espace, je ne suis jamais né." En une fraction de seconde – un instant, il n'était qu'un étudiant ordinaire et puis soudain il sait qu'il est ce que la Bhagavad Gita décrit comme « Le feu ne peut pas vous brûler l'eau ne peut pas mouiller vos armes ne peut pas vous blesser le vent ne peut pas vous sécher. Vous êtes à naître, permanent, éternel, au-delà du temps. La mort n'est rien pour toi »—il s'est établi une fois pour toutes dans cette expérience, et il n'a jamais bougé de cet état. Toute sa vie, peu importe ce qui se passait autour de lui, cela ne le touchait pas. Cela ne l'a pas affecté. Je ne parle pas de telles personnes.

Il y a longtemps, le Vedanta a sondé ce sujet de la situation humaine, et les sages ont clairement vu que 999 personnes sur 1000 ou 9 999 sur 10 000 étaient complètement prises dans un état de « Je suis ce corps ». Ils ne connaissaient leur identité qu'en tant qu'entité physique, un être avec des mains, des pieds, des oreilles et des yeux, mangeant, buvant, dormant, parlant, faisant des choses. Ils sont donc totalement liés au corps. Leur conscience est maintenue au niveau du corps physique.

C'est la situation. Mais le but du chercheur spirituel est la Conscience Cosmique, qui est sa réalité intérieure au-delà du temps, de l'espace, du nom et de la forme. Ainsi, lorsque vous juxtaposez leur état de conscience actuel et l'expérience qu'ils souhaitent atteindre, vous pouvez imaginer à quel point ce serait impossible s'ils continuaient à perpétuer cette identification totale avec le corps physique et tous ses processus.

Parmi tous ces processus corporels, la plupart sont devenus mécaniques. La plupart des gens ne sont pas intensément conscients de manger, boire, dormir, uriner. Toutes ces choses sont devenues automatiques. Mais le seul processus dans lequel la plupart d'entre eux s'engagent délibérément, avec un grand désir pour cela - le vouloir, y penser, le planifier et le poursuivre - est le plaisir sexuel, ce qui signifie que c'est un processus qui concentre toute leur conscience, tout l'esprit, toute l'attention sur le physique, leur identité physique. D'un certain point de vue, l'acte sexuel est le summum de la physicalité ou de l'animalité. C'est un processus qui dirige nécessairement toute votre attention sur le physique, et plus encore, la concentration totale de votre désir et de votre intention sur cette partie de votre nature physique que vous partagez en commun avec l'ensemble du règne animal. Cela va-t-il être utile de quelque manière que ce soit pour atteindre la Conscience Cosmique ?

Voici donc un être humain, couronne et gloire de la création de Dieu, bien au-dessus de tout le reste des espèces vivantes, descendant jusqu'au niveau grossier, physique, matériel animal et s'y donnant totalement – ​​le cherchant, le voulant, aller à sa recherche, faire tout son possible pour l'obtenir, s'y adonner et vouloir l'avoir toujours disponible. Cela signifie que l'on se lie volontairement à un niveau de conscience physique.

Si vous êtes un chercheur spirituel, ne voyez-vous pas que vous travaillez contre vous-même ? Vous devez libérer votre conscience des niveaux inférieurs et continuer à l'élever à des niveaux de plus en plus élevés d'états plus fins et plus raffinés. Car si l'ensemble du processus spirituel d'illumination et d'illumination est un processus d'élévation vers un état de conscience supérieur, cela implique automatiquement de vous libérer d'un état de conscience inférieur. Si vous voulez vous déplacer vers le nord, cela signifie vous éloigner du sud.

Et l'une des choses qui vous aide à vous libérer d'être pris dans ce niveau physique est le célibat. La Conscience Cosmique, la Conscience Absolue, est loin si vous ne reconnaissez pas la nécessité de vous libérer de votre identification totale avec le corps.

Question: Y a-t-il des étapes particulières de la vie spirituelle où le célibat devient particulièrement important voire essentiel ?

Swamiji : Oui et non. D'un certain point de vue, le célibat constitue le fondement même, et le fondement n'est pas une étape ultérieure d'un processus constructif. C'est la toute première étape, l'étape ABC. On peut donc dire que ce n'est pas à certains étape qu'il devient important ou indispensable, mais qu'il est essentiel dès le départ.

Question: Si vous vouliez appeler cela une étape, cela signifie que vous l'appelleriez l'étape où vous commencez à prendre au sérieux l'ascenseur spirituel.

Swamiji : Oui, sérieusement, quand tu le dis et tu veux dire ce que tu dis. Si votre aspiration est d'être authentique et authentique, et si l'aspiration doit prendre la forme d'un engagement total envers l'expérience spirituelle et d'un effort total pour aller dans cette direction, alors vous devez continuer à avancer uniquement dans cette direction. . Vous ne pouvez pas courir après deux choses. Parce qu'alors ce sera un pas en avant et un pas en arrière, et vous ne progresserez jamais vraiment.

La vie spirituelle commence avec votre reconnaissance que tant que vous continuez à aller de l'avant dans la poursuite de la satisfaction des sens et du plaisir, vous n'allez pas faire un pas. Tout sera donc académique et théorique. Notre aspiration, notre désir de vie spirituelle ne sera qu'en théorie — une fantaisie et un sentiment. Vous n'avez pas commencé. Ainsi, l'étape initiale même de la vie spirituelle consiste à se détourner de l'expérience sensorielle et de l'indulgence sensorielle et de commencer à se déplacer dans la direction opposée.

C'est peut-être précisément pour cette raison que Maharshi Patanjali a mis brahmacharya au tout début de son Raja Yoga en huit étapes et non à une étape ultérieure. C'est l'un des cinq vœux qui constituent la première étape. S'il avait pensé qu'elle n'était importante ou essentielle qu'à une étape ultérieure, il l'aurait introduite à la troisième ou à la quatrième étape. Mais non, il l'a fait au tout début.

Swami Sivananda disait : « Brahmacharya est la base de l'immortalité. Et dans de nombreux endroits des Upanishads, il est dit : « L'expérience de la sagesse ne peut pas venir à celui qui n'a pas ses sens sous contrainte et qui n'a pas contrôlé les caprices de son esprit vagabond. »

Donc je crois que ce n'est pas à certains étape, mais c'est le tout de la vie spirituelle. Parce que la vie spirituelle est une transcendance de votre nature humaine, de votre conscience humaine. Et s'il s'agit d'une transcendance, vous devez laisser derrière vous tout ce qui constitue votre nature humaine, votre physicalité. Vous devrez commencer par cela et continuer. Vous voyez le célibat d'une manière positive, pas comme quelque chose d'anti-nature. Vous n'avez pas du tout l'impression de vous faire violence.

Enfin, d'un point de vue purement scientifique et technique, l'un des yogas où le célibat est absolument essentiel et indispensable est le kundalini yoga. Il n'y a pas de compromis avec ça. Dès le début, il est absolument essentiel et indispensable. Sinon, il est dangereux d'entrer dans le yoga kundalini qui est basé sur le pranayama et de nombreux mudras, bandhas et asanas.

C'est la partie "non" de la réponse.

La partie « oui » consiste à déclarer que dans le contexte global de la vie spirituelle en Inde, il y a certaines étapes et certains états où l'on peut être hautement spirituel tout en menant une vie sexuelle normale. C'est particulièrement vrai dans le chemin de la bhakti – les gens qui suivent le chemin de l'amour de Dieu, de la dévotion, de la prière et de l'adoration, chantant le Nom Divin, chantant Ses gloires. Ce chemin ne fait aucune distinction entre un brahmachari célibataire, un chef de famille marié et un couple de retraités vivant une vie orientée vers la spiritualité après avoir terminé leurs tâches de chef de famille.

Ainsi, le chemin de la dévotion semble être une dimension de la vie spirituelle en Inde où le célibat total dans son sens d'abstinence absolue n'est pas exigé. Il n'est pas mal vu, mais on n'y insiste pas non plus. Mais parce que l'acte sexuel consomme une grande quantité d'énergie pranique, naturellement la maîtrise de soi est également importante. Et la promiscuité sexuelle n'a jamais été tolérée, jamais considérée avec faveur. Ainsi, une sorte de célibat sous forme de maîtrise de soi et de fidélité dans votre relation sexuelle avec votre partenaire légal reconnu peut également être considérée comme brahmacharya. Ici, le mari considère toutes les autres femmes comme des mères. Il n'a qu'une femme et c'est sa femme légalement mariée. Il est ce qu'on appelle un eka-patni-vrata mari, celui qui a fait le vœu d'une seule femme. Il n'est pas question d'avoir une maîtresse ou même de penser à une autre femme. Et la femme fonde sa vie sur le vœu de pati-vrata. Dans un sens total, elle n'a qu'un seul partenaire dans la vie. Tous les autres hommes sont comme ses enfants, elle a le sentiment de la maternité dans son cœur envers tous les autres hommes sauf son mari. Donc ici la vie sexuelle ne va en aucun cas à l'encontre de la vie spirituelle.

Et cela a été le cas de tant de dévots, amoureux de Dieu, et l'Inde spirituelle n'en manque pas d'exemple. Dans toute l'Inde, nous avons vu le phénomène de grandes communautés de dévots extatiques de Dieu, dont beaucoup ou la plupart ont été des personnes mariées, vivant une vie sexuelle normale, mais néanmoins absorbées dans l'amour divin de Dieu. Donc, c'est la partie "oui". A ce stade, la sexualité ne semble en aucun cas interdite ou incompatible avec la vie spirituelle.

Question: Je présume que la recherche védantique, l'approche la plus intellectuelle de la vie spirituelle, ne serait pas non plus incompatible avec la vie conjugale normale.

Swamiji : Oui oui. Mais dans le type de vie védantique, graduellement, inconsciemment, sans même le vouloir exprès, au cours du temps la personne passerait à ce niveau de conscience où le sexe commencerait à sembler superflu. Parce qu'il contredit la thèse très basique du Vedanta : « Je ne suis pas ce corps. Je ne suis pas les cinq éléments. Je ne suis pas les auxiliaires limitants. Je suis quelque chose d'assez distinct et différent. Et pour cette Chose différente, distincte, le sexe n'a pas de sens. Car, ce n'est pas dans le domaine de la conscience physique et du fonctionnement physique.

Question: Le célibat est souvent considéré dans l'Occident moderne comme une pratique démodée et démodée. Elle est souvent considérée comme répressive, déni de vie, voire antithétique à ce qu'est en fin de compte la pratique spirituelle. De nombreuses autorités spirituelles occidentales enseignent maintenant que pour réaliser notre plein potentiel en tant qu'êtres humains, nous devons embrasser, plutôt que d'éviter ou de réprimer, notre sexualité. Ces points de vue contrastent fortement avec ce que les grandes traditions ont toujours enseigné. Que pensez-vous de ceci?

Swamiji : Je ne suis pas d'accord avec l'attitude générale qui vient d'être exprimée. Ils n'ont pas réussi à saisir la place de brahmacharya dans la vie spirituelle.

Ce n'est pas démodé, ce n'est pas du tout démodé, et ce n'est pas répressif ou déni de vie. Au contraire, il est utilisé comme une planche pour la vie éternelle, la vie sans fin. Leur vision de la vie semble être une vision très, très limitée et étroite de la vie. Ce n'est pas la seule vie qui existe. Lorsque vous aurez un petit aperçu ou une idée de ce qu'est la vraie vie, vous serez alors tout simplement stupéfait. Cette vie présente en tant que telle n'a pas de sens. C'est une bagatelle mesquine, un rien, s'il n'est pas compris en termes de piste de décollage pour se catapulter dans cette plus grande vie.

Cette vie est un moyen d'atteindre cette grande, glorieuse et grandiose fin et but de l'existence humaine qui est d'entrer dans une vie qui est la vie de Dieu, c'est-à-dire une avec la vie de Dieu, le Royaume des Cieux. C'est tout le but de l'existence humaine. La vie humaine nous a été donnée comme un passage vers la Divinité, comme un passage vers la vie éternelle.

Aucune personne ayant un peu de connaissance et de conscience religieuses ou une vision spirituelle ne niera jamais la validité du brahmacharya. C'est quelque chose de scientifique et une chose scientifique n'est jamais démodée ou démodée. Brahmacharya n'évite pas la sexualité ni ne réprime la sexualité. C'est donner le feu vert à la sexualité afin que le potentiel et la puissance du processus sexuel puissent maintenant être utilisés pour quelque chose de si merveilleux que le sexe pâlit dans l'insignifiance en contraste.

Ainsi, brahmacharya ne réprime pas la sexualité ni n'évite la sexualité. C'est simplement contourner la sexualité – utiliser ce potentiel sexuel pour quelque chose dix fois, cent fois plus. Par conséquent, la question de la répression et de la suppression est un terme impropre. Cela est dû à un manque de compréhension appropriée de ce qu'est la véritable quête spirituelle. S'il est compris, ces termes ne seront pas utilisés. Nous ne sommes pas seulement des êtres humains, nous sommes plus que des êtres humains. Notre statut humain n'est qu'un pâle reflet de ce que nous sommes réellement. La seule raison pour laquelle notre statut humain acquiert un sens et une signification est que s'il est correctement utilisé, il peut nous élever et nous emmener dans ce qui nous appartient, nous amener dans le Royaume - auquel nous avons un droit d'aînesse.

Si vous voulez comprendre la pratique du célibat à travers une analogie qui s'inscrit dans les formes de pensée d'aujourd'hui, pensez à un athlète dont la grande ambition est de remporter une médaille d'or aux Jeux olympiques. Il se mettra volontiers entre les mains d'un entraîneur, et si l'entraîneur dit : « Plus de festivités nocturnes, plus de sexe, plus de malbouffe, plus d'alcool », l'athlète accepte volontiers. Il dit: "Je suis d'accord avec ça et plus aussi si vous le voulez." Pourquoi? Parce qu'il veut la médaille d'or. Et personne ne lève un sourcil, personne ne s'indigne.Pourquoi? Car la médaille d'or justifie toutes ces soi-disant « inhibitions ». On ne peut pas dire qu'il se fait violence ou qu'il se réprime, parce qu'il ne le voit pas de cette façon. Il est prêt à faire tout ce que l'entraîneur exige de lui. Elle ne lui est pas imposée par d'autres personnes. Nous comprenons pourquoi il le fait et nous l'acceptons.

Cependant, d'une certaine manière, l'idée en Occident que le brahmacharya est une suppression n'est pas entièrement erronée. Si l'on réprime ou supprime une force ou faculté naturelle inhérente, cela peut entraîner des changements indésirables dans la personnalité. Si brahmacharya est imposé à un individu contre l'inclination et la volonté de l'individu, des conditions anormales peuvent naturellement en résulter, parce que la personne est obligée de faire quelque chose qu'au plus profond d'elle-même elle ne veut pas faire par d'autres, par contrainte sociale ou en faisant des vœux qu'il n'aurait pas dû faire avant d'avoir bien réfléchi à ce que cela impliquait.

Mais si une personne intelligente, ayant profondément réfléchi à toute la base de la vie, dit : « Quand je veux accomplir quelque chose de grand, quelque chose de puissant, je ne peux pas me permettre d'épuiser les énergies que j'ai. Plus je conserve, plus je peux me consacrer à cette réalisation et plus grandes sont les chances de réussir. » Alors en pensant et en ayant compris la raison d'être de celui-ci et en appréciant pleinement l'accomplissement ultime auquel il conduirait, s'il ou elle entreprend volontairement, volontairement et avec beaucoup d'enthousiasme le célibat, où vient la question de la suppression ?

Au contraire, ce qui semble être une sorte de déni, c'est en fait donner une pleine expression de soi à une dimension supérieure de votre être dans laquelle vous vous êtes maintenant placé. Ainsi, loin de nier l'expression de soi, il s'agit de s'exprimer pleinement parce que vous n'êtes plus identifié avec l'aspect inférieur de votre personnalité totale. Vous êtes identifié à l'aspect supérieur. C'est une sorte de libération et d'évolution vers un niveau supérieur. C'est quelque chose de positif, de créatif et non de négatif. Ce n'est pas un déni mais une expression réelle de vous-même sous la forme d'une aspiration vive et d'une noble ambition.

Quand il s'agit d'un tel processus, alors Freud et les autres se trompent. Ils n'ont jamais imaginé une telle situation, une telle possibilité. Mais ce n'est pas seulement une possibilité, c'est une tradition de siècles, de millénaires – quelqu'un étant prêt à tout faire, tout donner, payer n'importe quel prix pour atteindre le Plus Haut.

Question: Le Tantra ou la pratique de la « sexualité sacrée » devient aujourd'hui très populaire en Occident. Pensez-vous que ces enseignements offrent un chemin spirituel authentique ?

Swamiji : Non, je ne pense pas que ces enseignements offrent un authentique chemin spirituel. Pourquoi? À cause de la fragilité humaine, de la faiblesse humaine. L'esprit humain est fait de telle sorte qu'il emprunte toujours le chemin de la moindre résistance. Il veut toujours la facilité.

Le Tantra est une approche de Dieu à travers tous les types de plaisir des sens. Tout est offert à Dieu et ainsi tout devient sanctifié rien n'est profane. On apprécie la satisfaction des sens et la voit aussi comme faisant partie de la béatitude de Dieu. Il y a un point de vue, et il y a quelque chose à cela, que tandis que dans toutes les expériences humaines la dualité persiste - il y a un sentiment "Je profite de cet objet" - que dans l'expérience sexuelle ultime entre un homme vraiment aimant, intensément amoureux de la femelle et pleinement réciproque par la femelle, il n'y a aucune conscience de son individualité séparée. Il y a une fusion totale de la conscience séparatiste en chacun, et il n'y a que la conscience de l'expérience de félicité. Il n'y a pas d'expérimentateur. Ils disent que c'est une possibilité quand c'est fait à sa perfection. Les deux cessent d'être et il n'y a qu'une seule expérience non-duelle, l'Existence Absolue, la conscience brahmique. Ils disent donc que le corps humain est un instrument qui, s'il est correctement utilisé, peut provoquer une élévation au-dessus de la conscience corporelle.

Pour un sur un million, il peut cliquer.

La poursuite du plaisir fait partie de la vision occidentale de la vie, et non le déni du plaisir. Et un enseignant sur dix peut être un enseignant authentique proposant véritablement quelque chose adapté au tempérament occidental. Mais neuf d'entre eux sont des gens très astucieux. Ils savent qu'il existe un marché pour cela, et ils le savent bien. L'approche est la suivante : vous pouvez avoir votre gâteau et le manger aussi.

Rappelez-vous, c'était un chemin authentique qui existait autrefois en Inde, en particulier dans la partie orientale. Même maintenant, il existe. Mais il est devenu grossièrement perverti. Les gens s'y sont mêlés. Ils ont dit qu'ils pratiquaient tantra mais ce n'était que le plaisir de boire, de manger et de faire l'amour. Cela ne les a menés nulle part, mais je suppose que cela les a menés là où ils voulaient aller. Ainsi, il a été surnommé par les personnes éclairées de cette époque le « chemin perverti ». Deux chemins ont alors vu le jour : le chemin authentique qui s'appelait le « chemin de droite », et le chemin perverti qui n'était qu'après la jouissance. C'est ce qu'on appelait le « chemin de gauche ».

Il y a un épisode dans la vie du grand Sri Ramakrishna, le gourou de Swami Vivekananda. Il a pratiqué tous les chemins du yoga ainsi que le christianisme, l'islam et d'autres, et il a découvert qu'ils conduisaient tous à la même expérience ultime de Dieu. Et pendant une période de sa vie spirituelle, il a également pratiqué le tantra. Une femme tantrique s'est approchée de lui et lui a dit : « J'ai été envoyée ici par Dieu pour vous initier à la voie tantrique pour atteindre Dieu. Jour après jour, elle exposait la voie tantrique. Mais au stade final, Sri Ramakrishna, qui a juré par brahmacharya, a répondu qu'à travers ce [son] corps, c'est impossible. Elle a dit : « Alors, je ferai jouer le tout devant vous. » Ainsi, elle a demandé à un homme tantrique et à une femme tantrique de mettre en œuvre la consommation ultime de la pratique avant lui. Tandis qu'il l'observait étape par étape, elle continua à le lui décrire : « Observe bien. Maintenant, vous voyez comme ils sont en extase, ils sont extatiques. Ils perdent leur propre conscience. Et à ce stade, soudainement, Ramakrishna a perdu toute conscience. Il est entré dans un profond samadhi. Ainsi, il s'est prouvé par procuration que cette expérience sexuelle ultime peut élever quelqu'un dans cet état au-delà de toute dualité.

Et donc la science en tant que telle existe, mais il y a très peu de gourous authentiques, et elle doit être strictement suivie sous la supervision personnelle d'un vrai gourou. Je suis susceptible d'être accusé d'être sans charité, mais je crois que la plupart des pourvoyeurs de la sexualité sacrée moderne sont intéressés à en tirer profit pour eux-mêmes.

Comme je vous l'ai dit, la force sexuelle est sacrée, le sexe est sacré. C'est l'une des choses les plus sacrées. Mais la sexualité sacrée est un terme impropre. Une fois que vous êtes empêtré dans la sexualité, le caractère sacré est abandonné. Cela est dû à la faiblesse, à la fragilité de l'homme. Par conséquent, je ne vais pas être un défenseur de cela.

Question: Considérant le nombre d'erreurs et d'aberrations chez ceux qui ont fait vœu de célibat à vie à la fois en Occident et en Orient, pensez-vous que la pratique devrait peut-être être limitée aux individus qui ont d'abord atteint un certain degré de maturité spirituelle ?

Swamiji : Je ne souscrirais pas entièrement à ce point de vue parce que, d'abord et avant tout, les personnes qui ont atteint un certain degré de maturité spirituelle l'auraient atteint au moins partiellement grâce au brahmacharya. Le fait même qu'ils aient atteint un certain degré de maturité spirituelle indique que le brahmacharya, au moins dans le sens le plus large du terme, doit avoir fait partie de leur constitution ou de la manière dont ils sont montés à ce degré de maturité. Et je n'hésite pas à dire que les écarts et les aberrations auxquels vous faites référence ne peuvent en aucune façon diminuer la validité du concept et de la tradition du brahmacharya. Elles sont uniquement dues à l'imperfection des personnes concernées.

D'un autre côté, avant de faire vœu de célibat à vie, il faut s'assurer que l'on a une vraie vocation, il doit y avoir un appel intérieur à la vie et à embrasser le célibat. Ce ne peut pas être une décision basée sur le sentiment et l'euphorie émotionnelle, c'est plutôt un jugement à travers une évaluation rationnelle et logique de la vie. J'insiste également sur le fait que l'on ne doit pas faire vœu de monachisme avant d'avoir l'âge de comprendre sa propre biologie et d'avoir fait l'expérience de ce que l'on a en soi, de ce à quoi l'on doit faire face. Il faut y faire face carrément.

Je suggérerais également qu'une personne ne soit autorisée à faire vœu de célibat à vie qu'après avoir été placée sous observation et sous tutelle pendant un certain temps. Par exemple, la mission Ramakrishna garde une personne en période de pré-probation pendant une année complète. Il passe ensuite par une période probatoire d'une durée minimale de huit ans. Ce n'est qu'alors qu'il est éligible pour demander qu'il soit un swami monastique à part entière. Ainsi, ce type de recueil, de tamisage et d'observation permettrait peut-être d'éviter bon nombre de ces erreurs et aberrations. Vous ne permettez à une personne d'accomplir ce vœu qu'après une certaine période dans la vie spirituelle.

Cependant, même lorsque toutes les conditions que j'ai mentionnées sont remplies, une extrême prudence doit être exercée jusqu'à ce qu'un stade soit atteint où le brahmacharya est sa condition normale et naturelle.

Brahman est le plus haut brahmachari parce qu'Il est Un sans second, et si vous êtes établi en Brahman, vous êtes dans ce même état - où il n'y a pas de second, où il n'y en a pas d'autre. Il y a un stade où l'on devient totalement dépourvu ou libéré de l'idée de sexe. Il n'y a ni sexe, ni homme, ni femme, ni ceci ou cela, car le regard a radicalement changé. Indépendamment de tout ce qui se trouve autour du monde dans lequel on vit, on est totalement changé. La conscience n'est plus maintenue à ce niveau où ces choses ont un sens ou une pertinence. Lorsque la conscience est ailleurs, toutes les choses sont vues, perçues, mais elles ne font aucune différence. Vous regardez ceci, vous regardez que vous voyez tout, mais cela n'apporte aucun changement dans l'état de votre conscience intérieure, qui reste toujours la même. C'est la transcendance ultime qui est une possibilité et qui est un idéal, qui doit être recherché et qui doit être atteint. C'est ce que le gourou veut pour le disciple. C'est ce que les saints veulent pour l'homme ordinaire. Car, avant cela, il y a encore un risque de chute. Ainsi nos saints disent que jusqu'au dernier souffle, faites toujours preuve de prudence.

En fait, la grande, très grande majorité des êtres humains sont des animaux humains, mais ils sont totalement enracinés dans la conscience corporelle. Ainsi le yogi dit que leur conscience ne tourne que dans les trois centres inférieurs, c'est-à-dire la nourriture, le sexe et l'élimination inférieure. Si un éveil supérieur survient et qu'ils développent de la compassion pour les autres, un esprit de service, voulant rendre les autres heureux, alors la conscience se manifeste occasionnellement dans le quatrième centre, le centre des sentiments. Si la conscience persiste dans la tendance ascendante de l'évolution spirituelle et de la vie idéale, elle peut vishuddha chakra où l'on peut avoir de nombreuses expériences subjectives, visions, etc., mais les expériences vont et viennent et la conscience monte et descend, monte et descend.

Si la conscience s'élève plus loin ajna chakra, on a tendance à être de plus en plus stable, établi, car c'est le centre du mental, la psyché. Mais ce n'est que lorsque la conscience vient au sahashrara qu'il n'y a plus de chance de chute. On est au-dessus de la conscience corporelle. On n'est pas conscient de soi en tant que corps. On ne pense, ne ressent ou ne se conçoit pas du tout comme une entité physique. Il n'y a pas de descente. La conscience est fermement établie. Mais jusque-là, il faut toujours être vigilant.

Question: Quelle est la clé du succès en brahmacharya ?

Swamiji : C'est comme ça que tu le regardes !

Tout d'abord, c'est comment vous le comprenez. Brahmacharya est le détournement vers un but supérieur et l'utilisation du potentiel énergétique de base et par excellence de l'univers situé dans l'être individuel. C'est l'aspect individualisé ou microcosmique du Pouvoir Cosmique primordial, illimité et infini qui est l'aspect macrocosmique ou l'aspect dynamique de l'unique Réalité non-duelle. Comme vous le savez, l'aspect statique est Brahman qui est la Réalité transcendantale et non duelle. Et l'aspect cinétique ou dynamique est la même chose dans la manifestation ou l'expression, dans le mouvement.

L'aspect individualisé de ce Pouvoir Primordial, situé dans tous les êtres, est ce potentiel latent de continuité ininterrompue de vie et d'existence. Ce potentiel est pratiquement partout. Juste parce que vous pouvez être en mesure de le décrire et de le définir ou de l'expliquer en termes de physique ou de chimie moderne ne modifie en rien le fait métaphysique ou philosophique de sa nature réelle. Physiquement, vous pouvez l'expliquer en termes de pression, etc., mais ce n'est qu'une explication de quelque chose qui est déjà un processus continu de transformation d'être et de devenir, d'être et de devenir continuellement.

Ce potentiel créatif, cette puissance créatrice, est présent dans tout le règne botanique et animal. C'est cela seul qui se manifeste comme toutes les différentes forces dans l'être humain individuel – le pouvoir d'agir, le pouvoir de penser, la capacité de voir, d'entendre, de sentir, de goûter, de digérer, de respirer – tout. Et c'est cela qui est également présent dans les deux sexes en tant qu'énergie sexuelle. Donc, ceci étant la clé de la vie, on peut imaginer son importance, et on peut aussi imaginer sa qualité précieuse.

Si l'on peut le comprendre de cette manière - réaliser sa nature cosmique réelle et sacrée, en tant qu'aspect microcosmique de la shakti macrocosmique ou du pouvoir cosmique - on adopte une attitude saine de révérence pour cela. Ce n'est pas quelque chose qui doit être simplement craché comme de la salive. Une personne peut dépenser des centimes et des dix sous, mais s'il a des pièces d'or, le mensonge ne s'en séparera pas si facilement. La révérence est donc le fruit de cette compréhension. De plus, l'aspirant reconnaît et voit clair : « Il y a quelque chose de très important que je dois faire. J'ai un grand objectif à atteindre et j'ai besoin de toute l'énergie à ma disposition pour la mettre dans ma quête spirituelle. Je ne peux pas me permettre de le détourner vers d'autres canaux afin d'obtenir une réalisation moindre. Comme le disait Swami Krishnanandaji : « Il vaut mieux viser un lion et le rater que de viser un chacal et de le frapper.

Ainsi, la première clé du succès dans le brahmacharya est de reconnaître et de comprendre la nature sacrée et précieuse du potentiel énergétique que l'on possède. Quand on a cette perception claire qu'elle est destinée à être conservée, préservée et dirigée vers la plus grande de toutes les réalisations, alors on a une désir être brahmachari. Il est perçu comme un processus très positif.

Une deuxième clé du succès, et une façon de considérer à la fois le brahmacharya et la fonction sexuelle, est encore plus fondamentale, et c'est l'un des deux facteurs qui, dans une large mesure, ont été personnellement utilisés par moi. C'est bien percevoir qu'avant tout ce qu'ils appellent l'organe sexuel masculin n'est pas du tout un organe sexuel. Ce n'est qu'un drain urinaire. C'est ce qu'il est, et c'est sa fonction principale à partir du moment où un enfant sort du ventre de sa mère et voit la lumière du jour, jusqu'au dernier souffle, jusqu'à ce que l'on quitte ce monde.

En fait, si vous le regardez, le sexe n'est pas du tout dans cette partie de notre anatomie. Le sexe n'est pas dans l'organe urinaire le sexe est dans l'esprit d'une personne. C'est donc une question de votre attitude mentale. Si vous êtes convaincu et entraînez votre esprit à y penser d'une manière saine et rationnelle - ce n'est qu'une chose élémentaire, son objectif principal n'est pas celui qui domine le monde et le rend fou - alors vous en êtes déjà libéré. Cela ne vous obsède plus parce que vous n'y pensez pas de la manière dont la plupart de notre malheureuse société humaine a été amenée à penser.

Une partie de la raison de l'obsession du monde pour le sexe et pourquoi c'est devenu un si gros problème – sexe avant le mariage, adultère, promiscuité sexuelle – est son exploitation par des intérêts commerciaux et leur publicité. Pour vendre des marchandises, ils font exploser le phénomène fille-rencontre-garçon - le corps d'une fille est fait pour être apprécié, et donc elle doit cultiver un corps qui peut attirer autant que possible - comme si le sexe était la seule chose importante dans la vie . Ils déforment complètement son objectif de base. Plus tôt cela sera reconnu, plus facile deviendra la possibilité de brahmacharya. Car à bien y penser, la fonction principale de l'acte sexuel est le processus important et indispensable de la procréation.

D'un sens métaphysique supérieur, le mari et la femme coopèrent avec le Créateur pour la perpétuation de l'espèce afin que la création continue. C'est sa fonction principale, pas l'expérience de plaisir qui l'accompagne. C'est une émanation secondaire de celui-ci. Alors pourquoi cette fonction a-t-elle été rendue si agréable ? Ça aurait du être. La fonction procréatrice, la perpétuation de l'espèce, se faisait à travers l'acte sexuel, et s'il n'était pas combiné avec une super expérience de plaisir et de jouissance, personne ne s'y adonnerait, et son but serait annulé. Ainsi Mère Nature dans toute sa sagesse a combiné ces deux, à savoir l'acte sexuel et le plaisir.

Mais si l'esprit est détourné vers des choses supérieures, automatiquement brahmacharya devient facile. Vous pouvez réussir le brahmacharya si l'esprit est totalement absorbé par quelque chose de si merveilleux, si grand, qu'il vous absorbe et vous élève, et que l'esprit soit simplement saisi par cela. Quand vous voulez une jouissance infiniment plus élevée, alors vous dites : « Mon rejet de ceci n'est pas un rejet. Le fait de rejeter les plus petites jouissances de l'aspect physique de mon être n'est pas du tout un renoncement dont on peut se vanter. Au contraire, vous êtes astucieux et sage parce que vous voulez poursuivre quelque chose d'infiniment plus merveilleux. C'est comme jeter des morceaux de verre si quelqu'un dit : « Je vais les remplacer par des diamants ». C'est une autre façon de considérer l'ensemble du phénomène du célibat du point de vue de la vie spirituelle et de la plus haute réalisation de l'illumination et de l'illumination.

La troisième clé du succès est aussi quelque chose que j'ai moi-même utilisé dès le début, et je pense que c'est la réponse ultime. Le vrai secret du succès dans le brahmacharya, la vraie clé, est ce que je vais énoncer tout à l'heure.

Au moment où vous commencez à penser que je suis Atman, à naître, sans nom, sans forme, je n'ai ni corps ni esprit, je suis Satchidananda (Existence-Conscience-Félicité Absolue), Auto-suffisant, je suis de la nature même de la Félicité Absolue- si vous déplacez ainsi totalement votre conscience vers votre réalité, vers votre identité essentielle, éternelle, vraie, alors, fini ! Brahmacharya n'est plus un problème.Le problème du brahmacharya cesse d'exister sauf de temps en temps à cause d'impressions anciennes. Si un facteur extérieur à vous agit comme un stimulus, alors une idée peut venir.

Remarquez, ce n'est pas seulement ce que votre mécanisme mental-intellectuel pense de vous-même, c'est aussi ce que vous ressentez à propos de vous-même. Si à la fois votre pensée et vos sentiments sont élevés à une telle hauteur, élevés à cette dimension - ce n'est pas seulement une question de hauteur, c'est une dimension complètement différente - et que vous entrez dans cette dimension, cette dimension inférieure cesse d'être importante, cesse de avoir un impact sur vous. C'est là qu'il peut fonctionner, mais cela ne vous affecte en aucune façon.

Une fois que vous commencez à cultiver en restant dans la conscience de votre propre identité essentielle, alors brahmacharya n'est plus un problème. C'est résolu. Ainsi, la clé ultime du succès en brahmacharya est atma bhava, pour devenir absolument convaincu que vous êtes quelque chose de totalement au-delà du corps, de l'esprit, des sens, etc. L'esprit, en raison de ses mauvaises pensées habituelles, peut périodiquement introduire une idée contraire selon laquelle "je suis tel et tel". Soyez-y indifférent. Rejetez-le comme un non-sens. Refusez de le divertir. N'y prêtez aucune attention. Juste être. Demeurez dans votre propre Soi. C'est le passe-partout plus qu'autre chose.

Si vous voulez le mettre dans une terminologie dévotionnelle, il y a une jolie petite composition de Swami Yogananda. Cela ressemble à ceci : « Je suis la bulle, tu es la mer. Laisse-moi cesser d'être la bulle, fais de moi la mer. Alors le dévot prie Dieu : « Je suis ton enfant, ce que tu es, ce que je suis. Tu es divin, donc je suis divin. Tu n'as pas de corps, donc je n'ai pas de corps. Je suis pur Esprit, omniprésent, comme Toi. Emmène-moi dans ton état de conscience.

Ainsi, le dévot le présente d'une manière différente. Mais la clé ultime du succès dans le brahmacharya est le processus védantique de déplacement de votre conscience - rejetant la conscience corporelle et s'établissant dans votre véritable conscience de Soi comme quelque chose où il n'y a ni homme, ni femme, ni corps, ni sexe, ni personnalité.


Les écrits suivants m'ont été envoyés par un homme qui a passé de nombreuses années dans un désert sexuel dans son mariage. Il a accepté de me laisser partager une partie de la rêverie perçante et profonde qu'il a eue concernant le mariage intimement affamé dans lequel il vit. Cette substance est la terre sacrée de l'âme. Quelle chose impressionnante et humiliante que d'entrevoir l'âme d'un autre.

Il a gracieusement consenti à me laisser partager ces écrits personnels dans l'espoir qu'ils puissent apporter de l'espoir à d'autres qui se trouvent dans des situations similaires. Son espoir est qu'à travers sa douleur, il puisse être un instrument pour le bien d'une manière ou d'une autre.

J'espère que ces écrits seront reçus de la manière dont ils ont été écrits. Je sais que ses paroles m'ont profondément touché. Ces écrits et les nombreux autres du même genre sont les raisons pour lesquelles je considère qu'il est si prioritaire de renforcer les mariages sexuellement.

Ces derniers mois, j'ai commencé à utiliser l'expression « célibat involontaire » pour décrire mon statut sexuel actuel. Je garde la phrase (et la vérité derrière elle) principalement pour moi (et mon journal) avec une exception occasionnelle, quand je trouve une oreille attentive.

C'est vraiment assez tragique. Mais le terme est plutôt approprié, puisque j'ai à peu près autant de vie sexuelle qu'un prêtre typique. J'aime me plaisanter en disant que la différence entre moi et un prêtre, c'est que le prêtre porte un collier. Mais c'est aussi que le prêtre est entré de plein gré dans son train de vie. Au contraire, une partie de la raison pour laquelle je me suis marié était parce que je savais que je ne pouvais pas supporter d'être célibataire. Quel mauvais coup du sort.

Ce qui est vraiment décisif, c'est que j'ai fait un vœu à propos de "jusqu'à ce que la mort nous sépare". Et comme ma femme me survivra probablement, je cherche à peu près à vivre le reste de ma vie, qui pourrait facilement durer encore quatre décennies, dans cette condition de célibat involontaire. Au moins, les célibataires ont l'espoir de se marier un jour et d'avoir un amant. Pour moi, chaque mois sans intimité ne fait que renforcer le modèle car il est moins susceptible de changer.

Et une chose qui m'a pris des années de privation sexuelle pour réaliser, c'est que ce n'est pas seulement l'orgasme dont j'ai envie. Vous pouvez les avoir vous-même et vous sentir toujours vide. Et ce n'est pas seulement le sexe en soi dont j'ai besoin. C'est une intimité émotionnelle, un lien, un échange d'amour rempli de joie avec une autre personne qui veut être avec moi et veut me faire plaisir et désire que je lui fasse plaisir.

Je ne me soucie pas vraiment de la chanson, mais Cheap Trick a définitivement capturé l'essence de ce que je ressens avec ces mots: "Je veux que tu me veuilles, j'ai besoin que tu aies besoin de moi." La plupart des hommes ne comprennent jamais ça. . Ils sont programmés pour penser que tout ce dont ils ont besoin, c'est du sexe. Mais pour tous, sauf les hommes les plus froids, il y a un besoin d'être nécessaire. Et donc, des années après avoir été renforcées par le fait que mon intérêt pour ma femme n'est pas le bienvenu et qu'il n'y a apparemment rien de désirable chez moi à ses yeux, cela m'a vraiment frappé émotionnellement. Il suffit de détruire une personne.

Je n'entrerai pas dans les 101 choses que j'ai essayées et que nous avons essayées ensemble au cours des 17 dernières années pour "réparer la situation", sauf pour dire qu'elles allaient des "exercices" à la psychothérapie. aux médicaments à l'imposition des mains.

Le point qui doit être clair est que si Dieu veut que vous ne soyez PAS dans une relation sexuellement intime pour une raison quelconque, il peut contrecarrer vos efforts dans le sens contraire pour s'assurer que cela n'arrive pas.

Dieu m'a peut-être laissé céder pour avoir une liaison avec quelqu'un, mais Il ne l'a pas fait. Parfois, j'ai l'impression que c'est un miracle que je n'ai pas fait. Parfois, peut-être lorsqu'Il est le plus préoccupé par le résultat (ou peut-être lorsqu'Il traite d'un sujet particulièrement têtu), Dieu interviendra dans nos vies, pour notre propre bien, malgré tous nos efforts en sens contraire.

Regardez ce qui est arrivé à Jonas quand il a essayé de monter à bord d'un bateau à destination de l'autre côté du monde alors qu'il savait que Dieu le voulait à Ninive. Dieu était à ses trousses. Vous ne pouvez pas fuir Dieu. Alors, quand Il a votre attention, vous pourriez aussi bien essayer d'écouter. Peut-être qu'il essaie de nous dire quelque chose. Et peut-être que lorsque nous l'entendrons, il nous laissera partir. Peut-être qu'il y a encore quelque chose que je dois apprendre avant de pouvoir vivre la relation sexuelle que je désire tant.

Dieu aurait pu me permettre de trouver la solution à tout ce qui fait que ma femme et moi n'avons pas de vie amoureuse, afin que ce soit réglé, car nous avons certainement fait suffisamment de recherches pour que l'on pense que nous trouverions une réponse en maintenant. Le fait que nous ne l'ayons pas fait me demander s'il y a un objectif plus élevé qu'il essaie d'atteindre en empêchant de trouver la réponse.

Peut-être qu'il veut s'assurer que je ne vais pas laisser le sexe détourner mon cœur de lui, comme toutes ces femmes étrangères l'ont fait à Salomon. Peut-être qu'il veut que je sois un destinataire plus mature de cette bénédiction, donc cela ne remplace pas ma passion pour lui.

Peut-être que je me suis enfui d'une manière ou d'une autre. J'ai en quelque sorte pleurniché et me suis plaint à Dieu de vouloir un amant pendant si longtemps, alors que j'étais peut-être en train de fuir une relation spirituelle plus profonde avec Lui. Peut-être que cela doit venir en premier.

J'ai peut-être fait de mon désir d'intimité une idole. Je suis sûr que je le veux plus que je ne veux Dieu, ce qui viole le plus grand commandement de Dieu de l'aimer de tout mon cœur, âme, esprit et force. Peut-être qu'au lieu de chercher d'abord le royaume de Dieu et sa justice, je cherche d'abord le sexe. Quoi qu'il en soit, je dois essayer de rester assis et d'écouter.

Je pense que Dieu veut que j'aie une bonne vie sexuelle. (Mec, c'était vraiment difficile à dire ! Je n'ai jamais dit ça auparavant et j'ai passé plus de temps à tenir un journal comme si j'étais Job et que Dieu essayait de me tuer. Je dois me concentrer sur la vérité) Mais si j'ai commencé à vouloir du sexe plus que Dieu, il pourrait prendre la mesure drastique de retenir le sexe pour m'empêcher d'être idolâtre, tout en essayant de m'attirer à vraiment l'aimer en premier.

Maintenant, est-ce que je pense que cette vie de célibat est le plan original de Dieu pour nous ? Non. Je pense que le dysfonctionnement sexuel de mon mariage sera, un jour, attribuable à une combinaison de mon péché, son péché, l'impact sur nous d'un monde de pécheurs vivant autour de nous, et le Diable lui-même. Ce n'est pas sans rappeler les forces qui causent la maladie, la guerre et tous les autres chagrins de ce monde. Et je dois croire qu'au paradis, il y aura soit du sexe parfait, soit quelque chose de bien mieux encore.

Et maintenant ? Eh bien, ma dernière théorie est que, au fond, le problème de ma femme est vraiment spirituel. Son "arrêt" sexuel fait partie d'un arrêt émotionnel, qui lui-même provient d'un arrêt spirituel, et les indications soutiennent ma théorie. (J'ai, après tout, eu beaucoup de temps pour réfléchir, moment où j'aurais préféré me rouler sous les couvertures.)

Et donc cela doit être fixé dans l'ordre approprié, en commençant par le spirituel. Cherchez *d'abord* le royaume de Dieu et laissez Dieu s'occuper de répondre à nos besoins personnels.

Je pense juste qu'il est important que les enfants de Dieu se rendent compte que le sexe n'est pas un droit, même pour les personnes mariées. C'est un don de Dieu. Et je pense qu'avoir la bonne attitude d'humilité devant Dieu devrait être notre première étape pour atteindre cette plénitude.

Je n'ai certainement pas compris les choses si je le faisais, je ne me sentirais probablement pas comme la Vierge de 40 ans. Comme Job, je veux pouvoir et vouloir recevoir des conseils de toute personne que Dieu mettra sur mon chemin. Dieu nous a créés pour grandir dans le contexte de la communauté. Si Dieu le veut, je continuerai d'être ouvert à l'apprentissage tout en continuant à chercher des réponses.

Pour l'instant, je vais me concentrer sur les besoins de ma femme et essayer de lui montrer l'amour de Dieu. Je dois croire qu'il peut traverser même les cœurs les plus durs.


Contenu

L'ancien vice-président de la Société bouddhiste et président de l'English Sangha Trust, Maurice Walshe, a écrit un essai intitulé "Bouddhisme et sexe" dans lequel il présentait l'enseignement essentiel de Bouddha sur la sexualité humaine et sa relation avec l'objectif (nibbana). Le troisième des cinq préceptes déclare :

Kamesu micchacara veramani sikkhapadam samadiyami,

Le sens littéral de cette déclaration est : « J'entreprends le cours de formation en m'abstenant de commettre des actes répréhensibles à l'égard de la sensualité ». Commentaires de Walshe,

Il n'y a, du point de vue bouddhiste, rien d'uniquement méchant dans les délits ou les échecs sexuels. Ceux qui sont enclins à développer un complexe de culpabilité au sujet de leur vie sexuelle devraient se rendre compte que l'échec à cet égard n'est ni plus, ni, d'autre part, moins grave que l'échec à se conformer à tout autre précepte. En fait, le précepte le plus difficile à respecter pour presque tout le monde est le quatrième : s'abstenir de toute forme de discours erroné (qui comprend souvent des commentaires peu charitables sur les échecs sexuels réels ou présumés d'autres personnes !). Qu'implique donc précisément le Troisième Précepte pour le bouddhiste laïc ordinaire ? D'abord, comme tous les autres préceptes, c'est une règle d'apprentissage. Ce n'est pas un « commandement » de Dieu, du Bouddha ou de quiconque disant : « Tu ne le feras pas. » Il n'y a pas de tels commandements dans le bouddhisme. C'est un engagement de votre part envers vous-même, de faire de votre mieux pour observer un certain type de retenue, car vous comprenez que c'est une bonne chose à faire. Cela doit être clairement compris. Si vous pensez que ce n'est pas une bonne chose à faire, vous ne devriez pas l'entreprendre. Si vous pensez que c'est une bonne chose à faire, mais que vous doutez de votre capacité à la garder, vous devriez faire de votre mieux, et probablement, vous pouvez obtenir de l'aide et des instructions pour vous faciliter la tâche. Si vous pensez que c'est une bonne chose d'essayer de suivre la voie bouddhiste, vous pouvez entreprendre ceci et les autres préceptes, avec sincérité, dans cet esprit. [2]

L'enseignement du Bouddha découle d'un souhait que les autres soient libres de dukkha. Selon la doctrine qu'il a enseignée, la libération de la souffrance implique la libération des désirs sexuels et l'entraînement (Pali : sikkha) se débarrasser de l'envie implique dans une large mesure de s'abstenir de ces désirs.

En dehors de certaines écoles au Japon et au Tibet, la plupart qui choisissent de pratiquer le bouddhisme en tant que moines et nonnes ordonnés, choisissent également de vivre dans le célibat. [3]

Vues grand public Modifier

Le sexe est considéré comme une grave transgression monastique. Dans le bouddhisme Theravada, il y a quatre transgressions principales qui entraînent l'expulsion de la Sangha monastique : le sexe, le vol, le meurtre et la fausse vantardise de perfections surhumaines. [4] Inconduite sexuelle pour les moines et les nonnes comprend la masturbation. [5] Dans le cas du monachisme, s'abstenir complètement de sexe est considéré comme une nécessité pour atteindre l'illumination. La critique du Bouddha à l'encontre d'un moine qui a rompu ses vœux de célibataire - sans s'être d'abord déshabillé - est la suivante :

Homme sans valeur, [les rapports sexuels] sont inconvenants, déplacés, inadaptés et indignes d'un contemplatif inapproprié et à ne pas faire. N'ai-je pas enseigné le Dhamma de plusieurs manières par souci d'impartialité et non par passion pour libérer et non pour enchaîner pour me libérer de l'attachement et non pour s'accrocher ? Pourtant ici, alors que j'ai enseigné le Dhamma pour l'impartialité, vous mettez votre cœur sur la passion tandis que j'ai enseigné le Dhamma pour libérer, vous mettez votre cœur sur l'entrave tandis que j'ai enseigné le Dhamma pour vous libérer de l'attachement, vous mettez votre cœur sur s'accrocher.

Homme sans valeur, n'ai-je pas enseigné le Dhamma à bien des égards pour l'évanouissement de la passion, l'apaisement de l'ivresse, la maîtrise de la soif, la destruction de l'attachement, la séparation de la ronde, la fin de l'avidité, l'impartialité, la cessation, la déliaison ? N'ai-je pas, à bien des égards, préconisé l'abandon des plaisirs sensuels, la compréhension des perceptions sensuelles, l'apaisement de la soif sensuelle, la destruction des pensées sensuelles, l'apaisement des fièvres sensuelles ? Homme sans valeur, il vaudrait mieux que votre pénis soit enfoncé dans la bouche d'un serpent venimeux que dans le vagin d'une femme. Il vaudrait mieux que votre pénis soit enfoncé dans la bouche d'une vipère noire que dans le vagin d'une femme. Il vaudrait mieux que votre pénis soit enfoncé dans une fosse de braises brûlantes, flamboyantes et incandescentes, que dans le vagin d'une femme. Pourquoi donc? Pour cette raison, vous subiriez la mort ou des souffrances semblables à la mort, mais vous ne tomberiez pas pour cela, à l'éclatement du corps, après la mort, dans la privation, la mauvaise destination, l'abîme, l'enfer.

Homme sans valeur, cela n'inspire pas la foi aux infidèles ni n'augmente les fidèles. Au contraire, il inspire un manque de foi chez les infidèles et des hésitations chez certains fidèles. [6]

Bouddhisme japonais Modifier

Contrairement à la plupart des principes du bouddhisme, les moines bouddhistes japonais étaient fortement associés à la participation au plaisir et aux relations sexuelles. Beaucoup d'entre eux étaient connus pour entretenir des relations avec des prostituées et des geishas, ​​entretenant souvent des liaisons à long terme avec elles. [7] Alors que ces aspects étaient une cible populaire de critique et de satire comme accusation de corruption morale, à la fois « par des Japonais qui étaient souvent idéologiquement hostiles au bouddhisme eux-mêmes ou par des observateurs occidentaux enclins à considérer le bouddhisme comme un obstacle au succès missionnaire chrétien au Japon » , ainsi que d'autres bouddhistes orthodoxes, certains adeptes de ce mode de vie prétendaient parfois qu'il faisait partie de leur pratique religieuse. [7] En tant que tel, il y avait des courants de bouddhisme ésotérique local, peut-être influencés par la tradition populaire non bouddhiste, qui valorisaient positivement la sexualité. [7]

Le deva japonais Kangiten, une forme bouddhique du dieu hindou Ganesha, était considéré comme sexuellement symbolique, étant représenté comme deux figures s'embrassant. [7] Il a reçu un large culte, en particulier parmi les geishas et les gens dans le commerce du plaisir, et sa sexualité ésotérique signifiait que son image devait généralement être couverte des yeux du public. [8] Le XIIe siècle a vu la montée de la tristement célèbre secte Tachikawa-ryu, une école sexuelle tantrique extrême où les crânes humains et l'émission de fluides sexuels étaient utilisés dans des rituels, pour lesquels ils ont ensuite été persécutés et supprimés par les bouddhistes traditionnels. [9] Enfin, même dans le bouddhisme non tantrique, le moine influent du XVe siècle Ikkyu a prêché pour le sexe et l'amour comme moyens valables d'atteindre l'Illumination. Il est considéré à la fois comme un hérétique et un saint au sein du Zen. [dix]

La formulation la plus courante de l'éthique bouddhiste sont les cinq préceptes et le chemin octuple, qui disent qu'il ne faut ni s'attacher ni désirer le plaisir sensuel. Ces préceptes prennent la forme d'engagements volontaires et personnels, et non d'un mandat ou d'une instruction divine. Le troisième des cinq préceptes est « de s'abstenir de commettre une inconduite sexuelle. [11] [12]

Les règles du célibat ou de Brahmacariya ne concernent que les huit préceptes ou les 10 préceptes monastiques.

Selon les traditions Theravada, certaines déclarations sont attribuées à Gautama Bouddha sur la nature de l'inconduite sexuelle. Dans L'éthique de chacun, une collection de quatre suttas spécifiques compilés et traduits par Narada Thera, il est dit que l'adultère est l'un des quatre maux que le sage ne louera jamais. [13] Dans l'Anguttara Nikaya sur ses enseignements à Cunda l'Orfèvre, cette portée d'inconduite est décrite : ". avec ceux promis à quelqu'un d'autre, protégés par la loi, et même avec les fiancés avec une guirlande" [14]

Bhikkhu Nyanamoli a fourni une traduction anglaise du Majjhima Nikaya 41, "Il est livré à une mauvaise conduite dans les désirs sexuels: il a des relations sexuelles avec des (femmes) protégées par la mère, le père, (mère et père), frère, sœur , parents, comme ont un mari, comme entraînent une peine, et aussi avec ceux qui sont guirlandés en gage de fiançailles. » [15]

Selon certaines autorités tibétaines, la pratique physique du yoga sexuel est nécessaire au plus haut niveau pour atteindre la bouddhéité. [16] L'utilisation du yoga sexuel est très réglementée. Il n'est autorisé qu'après des années de formation. [17] La ​​pratique physique du yoga sexuel est et a toujours été extrêmement rare. [18] Une grande majorité de Tibétains croient que la seule pratique appropriée du sexe tantrique est métaphoriquement, pas physiquement, dans les rituels et pendant les visualisations méditatives.[18] La secte Gelug dominante du bouddhisme tibétain soutient que le yoga sexuel en tant que pratique physique réelle est le seul moyen d'atteindre la bouddhéité en une seule vie. Le fondateur de la secte Tsongkhapa ne s'est pas, selon la tradition, engagé dans cette pratique, mais a plutôt atteint l'illumination complète au moment de la mort, celle-ci étant selon cette école la plus proche possible sans yoga sexuel. L'école a également enseigné qu'ils ne sont appropriés que pour les pratiquants les plus élitistes, qui ont directement réalisé la vacuité et qui ont une compassion inhabituellement forte. La deuxième plus grande école du Tibet, la Nyingma, soutient que ce n'est pas nécessaire pour atteindre la bouddhéité en une seule vie. [19] Le quatorzième Dalaï Lama de la secte Gelug, soutient que la pratique ne devrait être faite que comme une visualisation. [18]

Parmi les bouddhistes, il existe une grande diversité d'opinions sur l'homosexualité. Le bouddhisme enseigne que la jouissance et le désir sensuels en général, et le plaisir sexuel en particulier, sont des obstacles à l'illumination et inférieurs aux types de plaisir (voir, par exemple, pīti, un mot pali souvent traduit par « ravissement ») qui font partie intégrante de la pratique. de jhāna. [ citation requise ] [20] Le Bouddha Gotama a déclaré un jour : « Tout comme la pluie détruit une hutte au toit de chaume, la passion détruit un esprit mal entraîné. [21]

Le troisième des cinq préceptes met en garde contre « l'inconduite sexuelle », cependant, « l'inconduite sexuelle » est un terme large, sujet à interprétation selon les normes sociales des adeptes. Le bouddhisme primitif semble avoir gardé le silence sur les relations homosexuelles. [22]

Selon le Canon Pāli et Āgama (les premières écritures bouddhistes), rien ne dit que les relations de même sexe ou de sexe opposé ont quelque chose à voir avec l'inconduite sexuelle, [23] et certains moines Theravada expriment que les relations de même sexe ne violent pas le règle pour éviter les inconduites sexuelles, c'est-à-dire ne pas avoir de relations sexuelles avec une personne mineure (donc protégée par ses parents ou tuteurs), une personne fiancée ou mariée et qui a fait vœu de célibat religieux. [24]

Certaines traditions ultérieures comportent des restrictions sur les relations sexuelles non vaginales, bien que ses situations semblent impliquer des relations sexuelles forcées. [25]

Des dirigeants bouddhistes conservateurs comme le maître Chan Hsuan Hua se sont prononcés contre l'acte d'homosexualité. [26] Certains dirigeants bouddhistes tibétains comme le 14e Dalaï Lama ont parlé des restrictions sur la façon d'utiliser votre organe sexuel pour insérer les parties du corps d'autrui sur la base du travail de Djé Tsongkhapa. [27] [28]

La situation est différente pour les moines. Pour eux, le Vinaya (code de discipline monastique) interdit toute activité sexuelle, mais en termes purement physiologiques, ne faisant aucune distinction morale entre les nombreuses formes possibles de relations sexuelles. [29]


Plus de commentaires:

Donald George Losey - 03/08/2010

lire 1 Timothée 4:1-3
1Ti 4:1 Or, l'Esprit dit expressément que plus tard certains s'éloigneront de la foi en se vouant à des esprits trompeurs et à des enseignements de démons,
1Ti 4:2 par l'insincérité des menteurs dont la conscience est brûlée,
1Ti 4:3 qui interdisent le mariage et exigent l'abstinence des aliments que Dieu a créés pour être reçus avec action de grâces par ceux qui croient et connaissent la vérité.

Joël Schwartz - 07/08/2003

Est-ce que quelqu'un sait comment entrer en contact avec le dénonciateur du Vatican Richard Sipe. Merci d'avance pour toute aide à cet égard--Js

Don Lester - 04/08/2003

Je pense que cette règle "fabriquée par l'homme" est folle. Comment pouvez-vous dire à un pasteur non catholique marié d'une autre église : « Si vous vous joignez à nous et souhaitez devenir prêtre, vous pouvez garder votre femme. MAIS si vous êtes catholique, vous ne pouvez pas devenir prêtre et vous marier.

L'église punit la sienne d'être catholique. Tellement stupide.
Je suis catholique et je crois vraiment qu'un jour le bon sens prévaudra et qu'un pape progressiste ramènera l'église à la raison.

Enseignant corita - 08/04/2003

Juste une correction à un message vieux d'un an, pour quiconque tombe dessus : Bernard de Clairvaux est né (

1090)après la mort de Grégoire VII.(

1085) Bernard n'aurait rien pu dire à Gregory.. du moins, pas ici sur terre.

Tom Stilwell - 27/02/2003

Jan michael alano - 01/10/2002

pourquoi est-ce que les prêtres ne sont pas autorisés à se marier ?

Keith miller - 16/05/2002

J'ai trouvé nécessaire de clarifier une question ou deux. Mes deux questions posées concernant la post-Résurrection et le mariage probable de Marie-Madeleine, donc les rapports sexuels (relation non platonique) avec Jésus, je dois dire qu'ils dérivent non seulement du traitement de Phipps, mais aussi, disons-le, des interpolations et de la réflexion sur le mien. À ce stade, basé sur un passage de Jésus était-il marié ? (je viens de lire ce soir) doit affirmer quelque chose, qui a toujours été vrai et tristement. C'est-à-dire, comme Phipps le donne, les gens que j'ai la notion totalement erronée de Jésus comme un « kill-joy ». Pourquoi cela devrait-il m'être particulièrement abasourdi, à part le fait que je n'apprécie que trop bien, en particulier que les mêmes personnes refusent obstinément de reconnaître que même si (comme je crois que Jésus avait une dimension divine) il était AUSSI pleinement humain dans tous les sens du monde et aimé la vie. C'est pourquoi Phipps pourrait à très juste titre diriger le chapitre 3 de La Sexualité de Jésus avec ce "Jésus le Philogyne" (d'ailleurs voir p. 67 de ce chapitre, qui aurait dû faire référence dans le commentaire précédent sur le mariage probable de Jésus avec Marie-Madeleine , comme je l'ai suggéré dans mes deux questions). Pour conclure donc sur le thème du "kill-joy" et les attitudes très positives de Jésus sur la vie conjugale (et je pense que cela prouverait qu'il ne l'aurait jamais rejeté pour lui-même) le tout étant antithétique au célibat comme une sorte de plus pur condition pour les croyants, en particulier les dirigeants de l'Église. Pourquoi, après maintenant deux mille ans, ne pouvons-nous PAS réussir (avec Jésus comme exemple brillant d'invariablement attentionné et plus - aimant - des femmes, et mariage très probable avec Marie-Madeleine, avec tout ce que cela impliquerait dans et hors du lit) à abandonner les notions pernicieuses que le sexe entre un homme et une femme amoureux et se respectant dans l'esprit et le corps (et surtout dans le mariage) est moins digne de Dieu qu'une vie de célibat ? Un autre point, que j'offre comme mon « clincher » sur toute cette affaire de Jésus, son mariage probable, et son remarquablement ouvert à la vie (éthique bien que certainement) mais dans la joie et la plénitude en même temps, à savoir - le Le premier miracle accompli par Jésus fut lors d'un festin de noces à Cana et, comme le dit le récit de l'Évangile, les invités remarquèrent que le vin, que Jésus transforma à partir d'eau, était le meilleur, normalement ouvert en premier à une telle occasion. Vous le lecteur, dites-moi, si Jésus n'a pas apprécié le bon temps et n'a pas honoré la vie conjugale (peut-être surtout dans ce souvent « voile de larmes ») pourquoi a-t-il choisi un banquet de mariage pour accomplir le premier de ses miracles dans la Bible ? Keith L. Miller

Keith miller - 15/05/2002

Chère Helen, Vous reconnaîtrez mon nom, en tant que contributeur fréquent, en particulier à HNN Teachers Edition. Avant de fournir un argument ou deux pour le mariage EN FAIT de Jésus à Marie-Madeleine (très persuasif aussi pour moi) je veux vous alerter, si HNN Editor n'a pas encore mis à disposition un e-mail de ma part à ce sujet (d'autres lecteurs de ce commentaire pourraient noter le suivant aussi), M. Shenkman m'a dit qu'il publierait certainement dans un avenir pas trop lointain un article de ma part sur la page d'accueil de HNN intitulé SEXUALITÉ ET LIBÉRATION DES FEMMES : PENSÉES INTÉRÉES PAR LES ABUS DU CLERGÉ CÉLIBATAIRE. Dans cet article, je discute de certains aspects saillants de 3 livres de William E. Phipps (pas de "crack-pot", comme je le prouve dans le texte), intitulés comme suit : WAS JESUS ​​MARRIED ? : THE DISTORTION OF SEXUALITY IN THE CHRISTIAN TRADITION ( 1970) LA SEXUALITÉ DE JÉSUS : PERSPECTIVES THÉOLOGIQUES ET LITTÉRAIRES (1973) et THÉOLOGIENS INFLUENTIELS WO/MAN (1981), voir spécialement sur ce 3e livre, chapitre 3 "La honte sexuelle chez Augustin" (pp. 61-80). Sur une question d'intérêt connexe, j'ai découvert Phipps pour la première fois (ce merveilleux penseur qu'il est sur la sexualité et la Bible) il y a environ 20 ans, en feuilletant quelques volumes du Journal de l'Académie américaine des religions à la bibliothèque Wabash Valley College, au mont. Carmel, Illinois - un collège au sein du système de 4 collèges, dans lequel j'enseignais alors. Voici ce qui m'a « sauté aux yeux » - l'article de Phipps dans JAAR, à savoir - « Le sort du Cantique des Cantiques », vol. 42 (mars 1974). Cet article démolit jusqu'au « fondement », pour ainsi dire, des notions/croyances séculaires selon lesquelles le Cantique des Cantiques est une représentation symbolique du Christ et de l'Église en tant qu'« épouse ». Une absurdité totale, comme Phipps le prouve, je penserais à toute personne sensée. De quoi parle alors le Cantique des Cantiques à la place - une chanson d'amour (et très érotique aussi dans de nombreux endroits, si elle est lue sans "œillères" de la doctrine de longue date des hommes d'église, que Phipps parvient à bien souligner, était très " caché" sur la sexualité du corps humain et très certainement ayant (ou contemplant) l'acte sexuel ! Maintenant, pour conclure avec deux questions (par lesquelles je suggère en bref, les arguments de Phipps dans ÉTAIT JÉSUS MARIÉ ? pour ce fondateur du christianisme en tant qu'époux de Marie-Madeleine (PAS de manière platonique non plus)--(1) s'il n'y avait pas eu de relation sexuelle très proche et probable, entre cet homme et cette femme, pourquoi Marie, selon les Évangiles, est-elle arrivée la PREMIÈRE au tombeau après la résurrection, à la recherche de Jésus ? (2) pourquoi aussi parmi toutes celles mentionnées par les évangiles sur ou près du tombeau du Christ après la résurrection, Marie-Madeleine était-elle la SEULE de ces personnes (homme ou femme), qui l'a tendu la main et/ou l'a réellement touché ? Quelque chose de plus à ce sujet--Phipps connaîtrait certainement son G puez ici (la langue originale du Nouveau Testament) car il a un doctorat en critique biblique de St. Andrews, en Écosse. En utilisant cette connaissance, Phipps indique clairement que la version King James de la Bible dit que le Seigneur ressuscité a fait une remarque beaucoup trop dure à Marie au sujet de le toucher. Au lieu de cela, Phipps fait un excellent point sur le fait que Jésus a dit plutôt quelque chose comme ça - "ne continuez pas à vous accrocher à moi." Ce que Phipps, avec sa connaissance du grec, indique est une phrase qui inclut une signification probable même pour un acte sexuel. Donc, Mme Owen, un travail aussi bien que vous l'avez fait dans votre essai, doit offrir ce qui précède, ainsi que les preuves très positives de Phipps, ainsi que ma propre pensée, Jésus n'était en aucun cas (loin de là) un eunuque ! J'aimerais vous entendre Helen par commentaire, d'autant plus que vous appréciez parfois la publication de mes essais (dans votre poste de stagiaire pour HNN). À votre santé! Keith

Commentaire - 5/2/2002

Par rapport au moment où le clergé catholique a embrassé
celebecy qui était un excellent repérage de l'évolution de la pratique
dans l'église catholique à l'exception d'un détail supplémentaire relatif à la
encyclique qui a tracé la voie au XIe siècle. Frédéric C.
Dietz, qui était à son époque le plus éminent érudit Tudor/Stuart en
L'Amérique et l'un des savants exceptionnels sur l'histoire anglaise antérieure
a soutenu qu'un accord avait été conclu entre le pape Clément et Guillaume le
Conquérant d'interdire au clergé de se marier dans un accord politique destiné à
empêcher le clergé d'avoir une descendance à qui il pourrait transmettre
propriété que l'Église et l'État convoitaient.
Edward M. Bennett Professeur émérite Washington State University

Daniel Mulholland - 01/05/2002

À la suite de l'Union de Brest en 1594 entre orthodoxes et catholiques, le clergé uniate était libre non seulement de suivre la liturgie orthodoxe, mais obligeait les curés à se marier, comme cela avait été le cas chez les chrétiens orthodoxes.

Dr Mario D. Mazzarella - 01/05/2002

Le mouvement de réforme des moines clunisiens, qui a débuté à la fin du Xe siècle et qui a réformé une Église occidentale qui en avait grand besoin, a poussé au célibat clérical. Il est devenu populaire et a été soutenu par de nombreux croyants ordinaires. Plus d'un prêtre, en France par exemple, fut contraint de répudier sa femme, non sans beaucoup de souffrance. Fait intéressant, le décret de Grégoire VII sur le célibat des clercs a été opposé par saint Bernard de Clairveaux, lui-même un . Bernard a averti Grégoire que l'interdiction d'un mariage honorable introduirait le concubinage et une foule d'autres maux. Il avait raison. Voir l'excellente Histoire de la Réforme de feu (Fr.) John P. Dolan.

Oh oui. Une dernière chose : je ne crois pas que quiconque ait jamais affirmé que Jésus était un eunuque littéral. Son commentaire selon lequel « Il y a ceux qui se sont fait eunuques pour le royaume des cieux » (Matthieu 19 :12) a généralement été interprété comme une invitation au célibat volontaire - à l'exception du pauvre Origène, qui l'a pris au pied de la lettre, une action ce qui l'a probablement éloigné du calendrier des saints. Gentil homme, mais vous ne voulez pas que les gens pratiquent TOUT ce qu'il a fait.

Chuck Abdella - 01/05/2002

Un bon article, mais plusieurs autres points historiques importants méritent d'être soulignés :

1) C'est bien Grégoire VII (1073-1085) qui fut le 1er à exiger le célibat et il est essentiel de savoir que Grégoire est l'un des rares papes à être tiré des ordres monastiques. Avant son élévation, Grégoire était un moine nommé Hildebrand et possédait donc un parti pris en faveur de la chasteté pas nécessairement partagé par ses contemporains

2) Le diktat de 1139 (et en fait le précédent de Gregory menaçant l'excommunication) n'a probablement pas été largement suivi. Les clercs ont simplement changé « femmes » en « femmes de ménage » et « enfants » en « nièces/neveux ». Trente et la menace de la Réforme ont conduit au célibat de facto pour la première fois.

3) Plus important que les convertis anglicans sont le clergé catholique de rite oriental qui ne sont pas convertis, mais sont autorisés à se marier de la même manière que les prêtres orthodoxes orientaux.

4) Enfin, un sacerdoce entièrement masculin a été la tradition de la vie de l'Église et est certainement une doctrine, mais il n'est pas dogmatique, c'est-à-dire un enseignement essentiel qui ne peut être inversé.

M. Charles Abdella
Professeur d'histoire

James Lindgren - 01/05/2002

Les justifications du célibat semblent incomplètes, compte tenu de l'histoire racontée. L'auteur écrit :

« Au début du XIe siècle, le pape Benoît VIII a réagi au déclin de la moralité sacerdotale en publiant une règle interdisant aux enfants de prêtres d'hériter de biens. Quelques décennies plus tard, le pape Grégoire VII a publié un décret contre les mariages cléricaux.

Pourtant, aucune des justifications avancées par les experts ne mentionne ici la prévention du pouvoir ou de l'argent hérités. Le clergé était au centre de la plupart des communautés, relativement riche et puissant dans de nombreux cas. Être autorisé à transmettre cette richesse, ce pouvoir et cette position à des fils qui pourraient ne pas le mériter aurait pu être considéré comme à la fois injuste et contre-productif pour la viabilité de l'église.

L'histoire racontée suggère que les préoccupations concernant la richesse, le pouvoir et la position hérités devraient probablement être ajoutées à la liste des justifications. Cette justification a peu de pertinence aujourd'hui - bien que d'autres justifications puissent le faire.


Nous avons trouvé au moins 10 Liste de sites Web ci-dessous lors de la recherche avec effets psychologiques du célibat sur le moteur de recherche

Le célibat a des effets néfastes sur la santé de votre esprit et de votre corps

Cependant, il y a encore des problèmes physiques et effets psychologiques lorsqu'une personne n'a pas sexe pendant longtemps. Effets sur le corps Les gens se réfèrent à ne pas avoir sexe pour un …

Les bienfaits psychologiques du célibat

Webmd.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 43 Rang MOZ : 57

  • Les personnes qui choisissent d'être célibataire peuvent constater que ne pas avoir de relations sexuelles aide leur santé mentale
  • Certains disent que le sexe était une distraction ou une préoccupation pour eux et ont trouvé que l'abstinence aide à garder leur

Ne pas avoir de relations sexuelles depuis longtemps : y a-t-il des effets secondaires

  • Une personne peut ne remarquer aucun côté effets de célibat. Les gens disent ne pas avoir sexe pendant longtemps comme célibat ou abstinence
  • Quand quelqu'un n'a pas sexe

Célibat involontaire Monde de Psychologie

  • La frustration sexuelle des "incels" Les jeunes hommes qui ont du mal à trouver des partenaires romantiques trouvent du réconfort dans leur expérience partagée les uns avec les autres
  • Ils ont même inventé un terme, "quotincel", pour

Effets de l'abstinence sexuelle sur les hommes et les femmes

Epainassist.com AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 73

  • À cet égard, les effets de l'abstinence sexuelle sur les hommes et les femmes peuvent également inclure la frustration et le manque de confiance en soi.
  • Les chercheurs ont également découvert que les personnes qui n'ont pas de rapports sexuels subissent régulièrement des pics de tension artérielle plus élevés en réponse au stress que celles qui en ont.
  • Augmentation du risque Santé cardiovasculaire

Effets psychologiques et physiques de l'absence de sexe

Le célibat involontaire (quand on désire avoir une intimité sexuelle mais qu'on ne le peut pas en raison de circonstances qui l'empêchent d'y parvenir) semble conduire à des sentiments d'insuffisance, de baisse de l'estime de soi, de désespoir et de dépression.

Célibat : 12 FAQ sur le pourquoi, les règles à suivre, les avantages

Healthline.com AD : 18 PENNSYLVANIE: 28 Rang MOZ : 52

  • Célibat est un vœu volontaire d'abstinence sexuelle
  • Dans certains cas, cela peut aussi être une promesse de rester célibataire
  • Célibat semble différent de …

Quels sont les effets de ne pas avoir de relations sexuelles pendant une longue période

Healthline.com AD : 18 PENNSYLVANIE: 45 Rang MOZ : 70

Si le sexe signifie que vous pouvez exprimer diverses sexuel intérêts avec un partenaire et profiter du corps d'une autre personne, un célibat période pourrait : vous donner un espace pour découvrir de nouveaux intérêts, que ce soit par le biais de la sexualité

Comment les croyances et les pratiques religieuses influencent le

  • Positif et négatif effets de célibat représenté deux catégories et les spécifiques positifs et négatifs effets de célibat sur leur psychologique la santé a émergé comme les sous-catégories sous les deux catégories plus larges
  • Le consensus final de l'analyse croisée a été envoyé à l'auditeur pour retour d'informations des corrections ont été apportées en réponse aux

7 avantages de 6 ans sans sexe (plus quelques points négatifs)

Byrslf.co AD : 9 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 68

  • voici les points positifs avantages J'ai remarqué tout au long de mon célibat phase
  • Capacité de créer et d'enregistrer des pensées augmentée de 400%
  • Augmentation de la puissance de traitement mental, de la vitesse et de la concentration.

Les effets de ne pas avoir de relations sexuelles pendant une longue période

Netdoctor.co.uk AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 79

  • Santé mentale effets de ne pas avoir de relations sexuelles pendant une longue période, mais il est important pour une série de facteurs biologiques et psychologique processus qui contribuent à notre

La règle du célibat du pape : comment l'abstinence affecte les prêtres

  • Le célibat est distinct de l'asexualité, une identité pour les personnes qui ressentent peu ou pas d'attirance sexuelle, en ce sens qu'il nécessite le déni actif des pulsions sexuelles.
  • Les critiques reprochent à la règle du célibat monastique d'imposer une pureté irréaliste, suggérant que les prêtres et les nonnes souffrent inévitablement psychologiquement d'essayer de rester abstinents.

Comment le célibat à long terme peut vous affecter MadameNoire

Madamenoire.com AD : 15 PENNSYLVANIE: 44 Rang MOZ : 71

  • Si vous êtes comme moi, vous aussi, vous pouvez vous retrouver accidentellement célibataire pendant une longue période.
  • Et puis, vous remarquerez peut-être que d'autres choses se produisent
  • S'abstenir longtemps affecte le corps et l'esprit dans

Les avantages et les inconvénients du célibat HealthGuidance.org

  • Décider de devenir célibataire est une décision énorme et un grand engagement - qui affectera non seulement votre vie sexuelle, mais tous les aspects de votre vie.
  • Votre vie sexuelle est bien sûr une chose très personnelle et c'est à vous de décider comment vous choisissez de vivre cette partie de votre vie.
  • En même temps, même s'il est payant de

Sexless in the City : le célibat involontaire

Webmd.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 33 Rang MOZ : 60

En effet, dans une petite mais importante étude publiée en 2001 dans le Journal of Sex Research, des médecins de la Georgia State University ont découvert que les personnes qui sont involontairement célibataires sont fréquemment

Quels sont les effets du célibat à la fois physiques et

Quora.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 78

  • Le célibat vous permet d'économiser de l'argent et du temps que vous pourriez autrement consacrer à la poursuite d'opportunités romantiques/sexuelles
  • Du temps et de l'argent qui pourraient être utilisés pour des objectifs à plus long terme
  • Vous pourriez avoir moins de drame selon le type de personnes qui vous attirent
  • Je ne suis pas d'accord pour dire que les aventures sexuelles ne peuvent jamais être épanouissantes.

Votre petit pénis et l'impact psychologique qu'il a sur vous !

  • Les effets psychologiques peut être sévère
  • Les hommes dans cette situation affichent souvent une timidité et une conscience de soi qui imprègnent tous les aspects de leur vie
  • Un petit pénis ne signifie pas que vous êtes voué à une vie de célibat et la honte
  • Si vous le souhaitez, l'agrandissement du pénis est une méthode viable et efficace qui peut ajouter jusqu'à 3 pouces dans un

Qu'arrive-t-il aux hommes qui ne peuvent pas avoir de relations sexuelles

Elle.com AD : 12 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 79

virginité adulte et célibat sont rarement étudiés, mais les données disponibles suggèrent qu'un pourcentage presque égal d'hommes et de femmes américains passent une vie sans sexe.

Le problème d'Incel (célibat involontaire) Monde de Psychologie

La solitude et le célibataire Gay Christian Spirituel

  • Effets psychologiques étaient à la fois cognitifs et émotif
  • Lorsqu'ils sont seuls, les individus peuvent reconsidérer célibat, être hyper conscient du célibat et ruminer là-dessus, et s'auto-évaluer négativement en raison de leurs sentiments de solitude
  • Les participants ont décrit une gamme d'expériences affectives négatives,

Célibat involontaire America Magazine

  • Beaucoup de choses ont été écrites, sont en train d'être écrites et continueront d'être écrites sur célibat dans le sacerdoce et ses effets
  • Par contraste, très peu est écrit sur les personnes qui, pour de nombreuses raisons

Quelles sont les conséquences du célibat total volontaire

Psychologiquement, cela peut être une question difficile, mais en termes de biologie, quels sont les effets Du total célibat sur les gonades et le système nerveux concernant aussi bien l'homme que la femme à court et à long terme ? Y a-t-il eu des recherches faites en termes médicaux et comme question bonus, y a-t-il quelque chose de similaire sur d'autres règnes animal comme délibéré célibat?


Nous avons trouvé au moins 10 Liste de sites Web ci-dessous lors de la recherche avec effets du célibat chez les femmes sur le moteur de recherche

Le célibat a des effets néfastes sur la santé de votre esprit et de votre corps

Le potentiel avantages de s'abstenir de rapports sexuels, selon la personne et le lieu, peut inclure : Ne pas avoir de risque d'IST ou d'infections sexuellement transmissibles Éviter une source de …

Ne pas avoir de relations sexuelles depuis longtemps : y a-t-il des effets secondaires

  • Effets sur le corps Une personne peut ne remarquer aucun côté effets de célibat. Les gens disent ne pas avoir sexe pendant longtemps comme célibat ou abstinence
  • Quand quelqu'un n'a pas sexe

Effets de l'abstinence sexuelle sur les hommes et les femmes

Epainassist.com AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 71

  • À cet égard, les effets de l'abstinence sexuelle sur les hommes et les femmes peuvent également inclure la frustration et le manque de confiance en soi.
  • Les chercheurs ont également découvert que les personnes qui n'ont pas de rapports sexuels subissent régulièrement des pics de tension artérielle plus élevés en réponse au stress que celles qui en ont.
  • Augmentation du risque Santé cardiovasculaire

Comment le célibat peut affecter votre santé mentale

Webmd.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 43 Rang MOZ : 59

Une étude nationale sur la sexualité en couple et le risque cardiovasculaire chez les hommes âgés et Femmes." The Science Times : "Célibat A Mauvais Effets Sur la santé de votre esprit et de votre corps. » UC SANTA CRUZ STUDENT HEALTH

Le célibat et la spiritualité de la masturbation Le Huffington Post

Huffpost.com AD : 16 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 70

Au cours des dernières années, j'ai rencontré tant d'hommes et femmes qui se sont tournés vers l'abstinence et célibat. Ils sont devenus malades et fatigués d'être malades et fatigués dans leur vie amoureuse ou ils sont intéressés à entretenir leur relation spirituelle avec Dieu.

7 avantages de 6 ans sans sexe (plus quelques points négatifs)

Byrslf.co AD : 9 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 64

  • voici les points positifs avantages J'ai remarqué tout au long de mon célibat phase
  • Capacité de créer et d'enregistrer des pensées augmentée de 400%
  • Augmentation de la puissance de traitement mental, de la vitesse et de la concentration.

Effets psychologiques et physiques de l'absence de sexe

Le célibat involontaire (quand on désire avoir une intimité sexuelle mais qu'on ne le peut pas en raison de circonstances qui l'empêchent d'y parvenir) semble conduire à des sentiments d'insuffisance, de baisse de l'estime de soi, de désespoir et de dépression.

Sexe après des années d'abstinence : OK pour reprendre

Mayoclinic.org AD : 18 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 75

  • Demandez à votre médecin au sujet d'un dilatateur vaginal
  • Après une longue période d'abstinence, il peut falloir du temps pour étirer le vagin afin qu'il puisse accueillir un pénis
  • Un dilatateur est un tube lisse que vous pouvez utiliser pour étirer doucement vos tissus vaginaux
  • Votre médecin peut vous aider à choisir la bonne taille
  • Il ou elle peut recommander de placer le dilatateur dans votre vagin pendant

Célibat involontaire Monde de Psychologie

Involontaire Célibat La frustration sexuelle des "incels." Les références au fait d'être rejeté de manière romantique par femmes et se considérer comme des "incels" est un point commun parmi les récentes écoles de masse meurtrières

Quelles sont les conséquences du célibat total volontaire

  • $egingroup$ Le site indique que le cycle d'excrétion involontaire était en moyenne de trois semaines à 5,5 semaines
  • Cycle élevé de testostérone augmenté, la testostérone prétendument faible diminue le cycle
  • En fonction de cela et de l'âge, une émission naturelle se produit pour les célibataires, ce qui peut également être interprété, qu'il n'y a rien d'anormal sur célibat, parce que la nature gère les choses de toute façon.

Pourquoi ces femmes célibataires choisissent le célibat

  • Le groupe Meetup Journey to Purity compte 102 membres et est limité à femmes
  • Williams dit que la majorité des femmes sont noirs ou latinos
  • Pour ces femmes, célibat est …

Quand votre médecin vous prescrit un vibromasseur pour votre vieillissement

Huffpost.com AD : 16 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 77

  • Avec le début de la ménopause, une diminution de la production d'hormones provoque un amincissement et un dessèchement des tissus vaginaux
  • Les muscles vaginaux peuvent également s'atrophier, entraînant des relations sexuelles douloureuses un problème pour la moitié des femmes ménopausées et post-ménopausées femmes, selon les National Institutes of Health.Mais la solution pourrait être aussi simple qu'un morceau de silicium vibrant.

L'absence de sexe chez les hommes est en hausse, mais pas pour les raisons qui incitent

Ifstudies.org AD : 13 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 75

  • Ces dernières années, l'absence de sexe a augmenté chez les hommes jamais mariés. Célibat est à peu près stable parmi femmes. Notamment, le mâle absence de sexe augmente également chez les hommes mariés
  • D'une part, l'histoire incel de l'ascension masculine célibat semble confirmé ici de plus en plus de jeunes hommes célibataires connaissent de longues sécheresses sexuelles.

Avantages spirituels du célibat Connaissances métaphysiques

  • Une autre idée fausse répandue est que les femmes ne sont pas associées au célibat
  • Dans les temps anciens et même aujourd'hui, les femmes suivent activement le célibat
  • Néanmoins, il n'en demeure pas moins que les désirs sexuels des femmes sont moindres par rapport aux hommes du fait qu'elles ne s'emportent pas beaucoup et qu'elles peuvent mieux le suivre.

Expérience : j'ai été célibataire pendant 12 ans Vie et style

Theguardian.com AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 83

  • Vivre: j'étais célibataire depuis 12 ans
  • 'Mes amis ont supposé que je devais être tombé amoureux
  • Mais la raison pour laquelle j'étais si radieuse était que j'avais décidé d'être célibataire'
  • Sophie Fontanel : « Ma relation

Quels sont les effets du célibat

Quora.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 33 Rang MOZ : 61

  • Certains des avantages du célibat sont l'augmentation de votre ojas (aura, brillance), une meilleure santé, un esprit plus vif et une plus grande connexion avec le divin, tout cela lorsque vous pouvez le combiner avec une maîtrise de soi mentale.
  • Mais en même temps, certaines personnes (avec une vision moderne) du phénomène sont d'avis qu'il pourrait entraîner une dépression, des tubes séminaux obstrués et une baisse des niveaux d'hormones.

10 avantages attrayants du célibat

  • Aussi, c'est un fait que femmes comme une voix grave
  • Cela attire leur attention et incite les autres à écouter attentivement votre voix
  • Gains globaux de Célibat: Si je parle de gains de célibat en une seule ligne, alors je dirai qu'il améliore les attributs physiques et mentaux du corps et se concentre sur le développement global du corps.

Avantages du célibat Brahmacharya Avantages spirituels

Dadabhagwan.org AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 86

  • Célibat Avantages - Faits étonnants exposés par Param Pujya Dadashri : Dadashri : La personne qui est sous le vœu de brahmacharya ne tombera jamais, peu importe la gravité des difficultés. C'est ce qu'on appelle le côté sûr
  • Brahmacharya est le roi du corps
  • Une personne pratiquant le brahmacharya a un esprit merveilleux.

Sexless in the City : le célibat involontaire

Webmd.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 33 Rang MOZ : 64

En effet, dans une petite mais importante étude publiée en 2001 dans le Journal of Sex Research, des médecins de la Georgia State University ont découvert que les personnes qui sont involontairement célibataires sont fréquemment

Quelle est l'importance du célibat pour réussir dans la vie

Quora.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 46 Rang MOZ : 78

  • je ne pense pas célibat a quelque chose à voir avec le succès dans la vie
  • Il existe de nombreux exemples de personnes qui réussissent, qui sont mariées ou en couple, et ont probablement aussi une vie sexuelle satisfaisante.
  • Il existe également des exemples de personnes qui réussissent qui h

Quels sont les effets physiques de l'abstinence sexuelle

Sharecare.com AD : 17 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 87

  • L'abstinence sexuelle a des effets physiques effets
  • Les hommes normalement sexuellement actifs peuvent à nouveau avoir des émissions nocturnes
  • La nature des rêves peut devenir plus sexuelle en réponse aux changements de conduite et au manque d'opportunités d'expression
  • Les gens peuvent devenir plus irritables, en colère ou stressés
  • Finalement, si l'abstinence persiste, le effets diminuer, hormone

Avantages du célibat, nutrition et transmutation -- Étapes

  • Les avantages de célibat (abstinence sexuelle) ne sont évidemment pas largement compris ni pleinement appréciés
  • Avec toutes les opportunités érotiques, les photos sensuelles, les e-mails à caractère sexuel et autres médias du genre qui défilent sur Internet, il semble y avoir une obsession universelle d'essayer d'utiliser autant d'énergie sexuelle dès que possible et aussi souvent que possible. possible.

Contours du Sex Recession Institute for Family Studies

Ifstudies.org AD : 13 PENNSYLVANIE: 35 Rang MOZ : 70

  • À 45-49 ans, 40 % des célibataires femmes sommes célibataire mais moins de 30% des hommes célibataires
  • Plus ancien femmes sont également disproportionnellement enclins à long terme célibat, comme le montre la figure 3
  • Plus d'un sur trois femmes dans la tranche d'âge 45-49 ans ont passé deux ans sans partenaire sexuel, tandis qu'un sur cinq femmes a été célibataire pendant cinq ans ou plus.

La règle du célibat du pape : comment l'abstinence affecte les prêtres

  • Mais quels sont les effets d'un célibat prolongé sur la santé ? Évidemment, l'abstinence élimine le risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles
  • Il supprime également les nombreux avantages pour la santé d'avoir des relations sexuelles.

Faits sur la pénurie de prêtres, le célibat facultatif et les femmes

  • Faits sur la pénurie de prêtres, facultatif Célibat, et FemmesRôles de l'Église dans l'Église Fait : Il y a une grave pénurie mondiale de prêtres
  • Selon les statistiques du Vatican, entre 1975 et 2008, les catholiques du monde ont augmenté de 64 %, passant de 709,6 millions à 1,166 milliard, mais le nombre de prêtres n'a augmenté que de 1 %, passant de 404 783 à 409 166.

Les avantages de choisir le célibat pendant quelques mois ou plus

Innerself.com AD : 13 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 88

  • Les avantages de choisir Célibat pendant quelques mois ou plus
  • Une romance brisée, un penchant pour la différence, une fatigue du manège sexuel, une recherche de quelque chose de plus profond, de la curiosité, du destin - ce qui amène une personne à considérer célibat pendant quelques mois ou années ne s'explique pas facilement
  • Dans les actions érotiques, nous entrons dans un mystère, et souvent nous

Sati Sati Définition Chaste Femme Définir Sati

Dadabhagwan.org AD : 19 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 95

  • L'âme est l'âme, que ce soit sous la forme d'un homme ou d'une femme, la seule différence est de l'emballage, le corps physique
  • Être une femme est un effet d'un genre et ce effet travaille sur l'Âme à cause de la présence de l'ignorance
  • Avec la connaissance du Soi, ce effet d'une femme ne travaille pas sur l'âme.

Le meilleur de craigslist : les effets du célibat

Craigslist.org AD : 18 PENNSYLVANIE: 30 Rang MOZ : 75

  • Où sont les rôles avec substance ? Je sais qu'il y a des rôles intelligents pour le latin femmes, mais il y a peu
  • De plus, mon impatience dans tout augmente
  • J'ai fait la queue à l'épicerie et j'ai regardé un gamin attacher ses chaussures pendant quinze minutes.

15 causes d'infertilité chez les femmes Health.com

Santé.com AD : 14 PENNSYLVANIE: 35 Rang MOZ : 77

  • Le tabagisme cause jusqu'à 13% de tous les cas d'infertilité, selon l'American Society for Reproductive Medicine
  • (Une étude de 2014 a même révélé que le tabagisme d'une femme peut affecter la fertilité de son

Célibat involontaire America Magazine

Involontaire célibat est l'absence dans la sexualité humaine de relations intimes ou de rapports sexuels pour des raisons autres que volontaires célibat, l'asexualité, l'antisexualisme ou l'abstinence sexuelle.

La nature prophétique du sacerdoce masculin célibataire

Wordonfire.org AD : 18 PENNSYLVANIE: 50 Rang MOZ : 98

  • Le mâle célibataire le sacerdoce par sa nature indique la distinction naturelle des hommes et femmes
  • Après tout, un prêtre est un père spirituel, et seuls les hommes peuvent être pères
  • L'aspect « père » du sacerdoce est un rappel constant de la différence sexuelle et de la complémentarité sexuelle, les deux à la fois
  • Pour autant qu'il soit vrai que seul un

Gattilier, Poivre des moines ou Vitex

  • C'est pourquoi les moines mâchaient ses baies séchées pour accomplir leurs vœux de célibat
  • Mais plus tard, ces affirmations ont suscité des désaccords dans diverses études
  • Aujourd'hui, les produits du gattilier se sont avérés importants effets sur le traitement hormonal et pour la santé reproductive des femmes.

Genre et traditions chrétiennes

Cet essai aborde donc les débats du christianisme primitif et du Moyen Âge central, en se concentrant principalement sur les discussions sur les mérites de la virginité par rapport à célibat, mais aussi traiter le discours sur le "viril" femmes et le effets de la redécouverte de la pensée aristotélicienne sur les idées sur la procréation et le corps féminin.


Voir la vidéo: Femme célibataire cherche homme qui elle prendra en charge (Août 2022).